Archives par mot-clé : traduction

Edward Bizub | Saisis-moi si tu peux | CLASSIQUES GARNIER | 2024


Edward BIZUB, Saisis-moi si tu peux, Proust traducteur de l’inconscient, Paris, Classiques Garnier, 6 mars 2024. 

Selon Proust, la vocation littéraire implique la traduction de l’inconscient constitué d’un mariage entre une réalité transcendante et les sensations corporelles. Ce livre s’attache à analyser l’influence des traductions de Ruskin et le vécu psychothérapeutique, peu étudié, de l’auteur de la Recherche.

Traduire Proust dans les langues de la péninsule ibérique et de l’Amérique latine | Mònica Güell et Christelle Reggianni dir. | Sorbonne Université | 15 juin 2023

Journée d’étude

Organisée par Mònica Güell et Christelle Reggianni

Traduire Proust dans les langues de la péninsule ibérique et de l’Amérique latine

SORBONNE UNIVERSITÉ

Faculté des Lettres, Centre d’études catalanes

9, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie 75004 Paris

15 juin 2023

Accès au programme

Si l’année 2022, qui a marqué le centenaire de la mort de Marcel Proust, a connu de nombreuses manifestations et publications portant sur des aspects très variés de la vie et de l’œuvre de l’écrivain, les traductions ont toutefois sensiblement moins retenu l’attention critique, alors même que Proust, traducteur de Ruskin[1], avait dans une formule célèbre du Temps retrouvé assimilé l’écriture telle qu’il la concevait à une forme de traduction : « Le devoir et la tâche d’un écrivain sont ceux d’un traducteur[2]. »

S’agissant des langues de la péninsule ibérique, la journée d’étude organisée par le Centre d’études catalanes et l’UFR de langue française de la faculté des lettres de Sorbonne Université fait le pari que cette conception proustienne de la traduction est susceptible d’éclairer les enjeux traductologiques, stylistiques et poétiques des traductions disponibles d’À la recherche du temps perdu en catalan, en espagnol et en portugais. Elle accueillera aussi bien des approches monographiques, consacrées à telle ou telle traduction, que des réflexions comparatistes.

[1] Sur cette question, voir Jérôme Bastianelli, « Proust traducteur de l’anglais », Revue d’études proustiennes, n° 15, 2022, p. 97-108.

[2] Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, t. IV, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1989, p. 469.

Swann’s way | New York Review Books | mai 2023

Swann’s way (Du côté de chez Swann), trad. par James Grieve, New York, New York Review Books (NYRB), 23 mai 2023.

An NYRB Classics Original

Swann’s Way, the first of the seven volumes that constitute Marcel Proust’s lifework, In Search of Lost Time, introduces the larger themes of the whole sequence while standing on its own as a brilliant evocation of the French Belle Époque.
 
Here we encounter Proust’s narrator, restless and unfulfilled in middle age, his life weighing on him as a burden of things forgotten and things undone, until quite by chance he is brought to remember the world of his childhood, his clinging attachment to his mother, his dread of his father, summers in the country and the two walks his family regularly took, one by a great aristocratic estate, the other by the house of a certain Charles Swann, to whom a mystery was attached. A child’s world and the world of adults the child can only begin to imagine unfurl before us, and Proust’s pages spill over with incident and puzzlement, pathos and humor.
Continuer la lecture de Swann’s way | New York Review Books | mai 2023

Proust interdit | Pauline Moret-Jankus dir. | ITEM | 17 mars 2023

Journée d’étude

organisée par Pauline Moret-Jankus

dans le cadre des travaux de l’équipe Proust de l’ITEM-CNRS

Proust interdit

Vendredi 17 mars 2023

École normale supérieure, Amphithéâtre Jaurès

29 rue d’Ulm, 75005 Paris

Entrée libre

 

Modification du 16 mars : la Journée bascule sur Zoom. Voici le lien : https://cnrs.zoom.us/j/97644276585?pwd=ZGxwczRBbm9LK2FodTVENmNqYlV6QT09

ID de réunion : 976 4427 6585
Code secret : 7t9eVL

On n’a jamais autant parlé de Proust. La journée d’étude « Proust interdit » se propose de prendre le contrepied de cette affirmation, en examinant différents types de censure et d’interdictions autour de l’oeuvre proustienne. On reviendra d’abord sur le concept d’autocensure et ce qu’il signifie chez Proust, pour ensuite aborder quelques-uns des thèmes proustiens menant à des formes d’autocensure. Enfin, on discutera de l’absence de l’oeuvre elle-même, en tant qu’objet : présence/absence à l’école, censure politique enfin.

Pauline Moret-Jankus

Continuer la lecture de Proust interdit | Pauline Moret-Jankus dir. | ITEM | 17 mars 2023

Nicolas Ragonneau | Il Proustografo | Edizioni Clichy | 2022

Nicolas RAGONNEAU, Il Proustografo, trad. par Giuseppe Girimonti Greco et Ezio Sinigaglia, Florence, Edizioni Clichy, 29 novembre 2022.

 

Quanti libri ha venduto Proust? Dove scriveva? Cosa leggeva? Che viaggi ha fatto? Quali farmaci prendeva? Qual è la frase più corta – e la più lunga – della Recherche?
E tante, tante altre curiosità per scoprire tutto su questo fondamentale autore e la sua monumentale opera

Uno sguardo inedito su Proust a cento anni esatti dalla sua morte, in un incredibile lavoro di sintesi e illustrazione, con sorprendenti e dettagliatissimi grafici, mappe e dati che ne ripercorrono vita e opere Continuer la lecture de Nicolas Ragonneau | Il Proustografo | Edizioni Clichy | 2022

Sodome et Gomorrhe 追憶似水年華IV 所多瑪與蛾摩拉 | Net and Books | 2022

追憶似水年華IV 所多瑪與蛾摩拉 (Sodome et Gomorrhe), trad. par 洪藤月 Pauline Hong, Net and Books, Taipei, 1er oct. 2022. 

 

Sodome et Gomorrhe, premier tome de la nouvelle traduction taiwanaise en chinois traditionnel.

 

《追憶似水年華》七卷猶如巍峨眾山,

第四卷《所多瑪與蛾摩拉》是至高主峰!

這是普魯斯特生前出版的最後一卷,

也是可以獨立閱讀的一卷!

” Les sept tomes de la Recherche sont comme de grandes montagnes, et le quatrième tome Sodome et Gomorrhe en est le sommet ! C’est le dernier volume publié du vivant de Proust, et celui qui peut être lu comme une partie autonome ! ” (trad. par Y. Zhao) Continuer la lecture de Sodome et Gomorrhe 追憶似水年華IV 所多瑪與蛾摩拉 | Net and Books | 2022

Proust, cent ans et au-delà | Université de Shanghai et en ligne | 29-30 octobre 2022

Proust, cent ans et au-là

Colloque international et séminaire de formation sur Marcel Proust et la littérature française

 

 Organisé par 

École des langues étrangères, Université de Shanghai

Presses des sciences sociales de Shanghai

 Co-organisé par 

Centre d’études de la pensée et de la culture françaises

Centre d’études de la littérature française et de la traductologie Université de Shanghai

Soutien spécial

Avec le soutien spécial du consulat général de France à Shanghai

comité d’organisation

Maxime PHILIPPE, Yue ZHUO, Hu Sishe, Wang Wenxin, Xiang Weiwei, Chen Jing

 

comité scientifique

Hu Sishe, Wang Wenxin, Tang Yunsong, Zhang Xinmu, Maxime PHILIPPE, Yue ZHUO, Xiang Weiwei

 

Langues
français, chinois, anglais

 

Dates du colloque
29-30 octobre 2022

 

Tencent/VooV Meeting
29 octobre 2022 :352-516-947
30 octobre 2022 :963-416-387

Continuer la lecture de Proust, cent ans et au-delà | Université de Shanghai et en ligne | 29-30 octobre 2022

Marcel Proust, La fabrique de l’œuvre | Bibliothèque nationale de France | 11 oct. 2022 – 22 jan. 2023

Marcel Proust, la fabrique de l’œuvre, exposition à la Bibliothèque nationale de France (BnF), 11 oct. 2022 – 22 jan. 2023.

À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Marcel Proust, la BnF propose une exposition conçue comme une véritable traversée d’À la recherche du temps perdu. Conduisant le visiteur à travers les étapes de la composition du roman, elle raconte la fabrique de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature à travers près de 370 documents – manuscrits, tableaux, photographies, objets, costumes –, issus de l’exceptionnel fonds Proust de la Bibliothèque et d’autres collections publiques ou privées. 

Comment Marcel Proust a-t-il composé À la recherche du temps perdu ? Comment cette œuvre a-t-elle été imaginée, fabriquée, transmise, y compris après la mort de l’écrivain en 1922, jusqu’à devenir l’une des plus célèbres de la littérature mondiale ? L’exposition, organisée tome par tome, raconte l’histoire d’À la recherche du temps perdu en s’appuyant sur les résultats de la recherche proustienne depuis vingt ans.

 

Continuer la lecture de Marcel Proust, La fabrique de l’œuvre | Bibliothèque nationale de France | 11 oct. 2022 – 22 jan. 2023

La réception de Proust à l’Étranger | Rencontres internationales proustiennes | M. NATUREL, M. BRODY-BAUDIN DIR. |Illiers-Combray | 8-10 juillet

La réception de Proust à l’étranger, Journées des rencontres internationales proustiennes, 8-10 juillet 2022, à Illiers-Combray.

Sous la responsabilité de Mireille NATUREL, Présidente de l’ARIPC, Marianne BRODY-BAUDIN, Vice-Présidente de l’ARIPC

 

Pour célébrer le centième anniversaire de la mort de Proust, nous réunirons des spécialistes et des lecteurs de Proust autour de la question de « La réception de Proust à l’étranger ». Un premier colloque a eu lieu sur ce thème en 2000 et j’en ai publié les Actes (La Réception de Proust à l’étranger, SAMP, 2002) ; des études ont été menées, notamment celles de Sabine van Wesemael, De receptie van Proust in Nederland (Historische ReeksAmsterdam, 1999) ; de Pascale Fravalo-Tane, À la recherche du temps perdu en France et en Allemagne (1913-1958). “Dans une sorte de langue étrangère” (Champion, 2008) ; des entrées du Dictionnaire Marcel Proust (direction Annick Bouillaguet et Brian G. Rogers, Champion, 2004), sont consacrées à la réception en Angleterre, en Allemagne, au Japon, aux États-Unis, en Italie, en Suisse. Pour nos Rencontres, l’accent sera mis sur la mort de l’écrivain le 18 novembre 1922, même s’il est indispensable de rappeler les principales étapes de la réception dans le pays concerné. La réception est multiforme ; elle passe par les medias, le lectorat, la critique, les traducteurs, les écrivains mais aussi à l’heure actuelle, les réseaux sociaux. Quand commence-t-on à parler de Proust à l’étranger, au moment de la publication de son premier volume ou au moment de sa mort ? Qui en parle ? Comment en parle-t-on ? Est-ce l’homme qui intrigue ou son œuvre ? Et pour quelles raisons, linguistiques, idéologiques, religieuses, littéraires ? Le cas de la Suisse (Keller, Dictionnaire Marcel Proust) dans sa diversité linguistique est particulièrement intéressant. Quand et pourquoi se met-on à traduire Proust ? Les conférences données par le peintre polonais Józef Czapsk, emprisonné sous le stalinisme, sont exemplaires (Perrier, Amnis, n° 9, 2010). En quoi les écrivains étrangers sont-ils des passeurs et comment ont-ils intégré Proust dans leurs propres œuvres ? Quels sont les supports de transmission, les cercles (ainsi le « Proust-Club du Brésil » mentionné dans le premier Bulletin de la Société des Amis de Marcel Proust, en 1950), les sociétés savantes, les conférences, les dispositifs universitaires, les adaptations cinématographiques ? Le sujet est vaste, par son amplitude géographique, ses multiples composantes, ses enjeux, et évidemment par le statut exceptionnel de Proust sur la scène internationale.

Continuer la lecture de La réception de Proust à l’Étranger | Rencontres internationales proustiennes | M. NATUREL, M. BRODY-BAUDIN DIR. |Illiers-Combray | 8-10 juillet

William C. Carter | Proust in love | Armand Colin | 2022

William C. CARTER, Proust in love, Une biographie érotique et sentimentale, trad. Côme de la Bouillerie, Malakoff, Armand Colin, avril 2022.

 

Il ressort clairement des mémoires de ceux qui ont connu Proust, de ses lettres, des témoignages et des scènes de ses romans que la sexualité dans ce qu’elle peut avoir de vicieux l’intriguait.

L’amour – jaloux, obsessionnel, sadique – est un thème profane qui traverse toute la Recherche, en contrepoint direct du thème transcendant et sacré de l’art, qui finit par triompher lorsque le narrateur conclut sa quête. Continuer la lecture de William C. Carter | Proust in love | Armand Colin | 2022