Proust et le (mauvais) genre | Anne Simon et Yangjie Zhao dir. | ENS | 2 février 2023

Proust, Belleville, 2012 © Marion Dupuis

PROUST ET LE (MAUVAIS) GENRE

Journée d’étude organisée par Anne Simon et Yangjie Zhao

Pôle Proust / Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine – PhilOfr

UAR République des savoirs, ENS-PSL, 2 février 2023

 

Pour le préprogramme, cliquez ici

Verso d’une photographie envoyée par Lucien Daudet à Proust

Un mauvais genre… pas si mauvais

« Mauvais genre »…. Cette formule intrigante, cryptée en « m.g. » dans la correspondance de Proust, est explicitement associée à Albertine dans À la recherche du temps perdu. De la grammaire à l’ethos collectif, en passant par l’histoire naturelle, la biologie, le désir sexuel ou la nomenclature littéraire, le genre renvoie à la catégorisation – et, partant, à sa subversion. Qu’on s’en étonne ou non, il n’y a pas de « bon » genre chez Proust (notre « bcbg » n’appartient pas à son époque) : il y a le genre, et le mauvais genre. Ce dernier renvoie notamment au jugement social qui condamne l’homosexualité masculine ou féminine, mais chez Proust, on finit par se demander si « en être » (du mauvais genre) ne caractérise pas la majorité des individus, et s’il est, dans le monde romanesque proustien, socialement si réprouvé qu’un lecteur de son temps aurait pu s’y attendre. Continuer la lecture de Proust et le (mauvais) genre | Anne Simon et Yangjie Zhao dir. | ENS | 2 février 2023

Bertrand Méheust | Proust voyant | Éditions Vues de l’Esprit | 2023

Bertrand MÉHEUST, Proust voyant, Paris, Éditions Vues de l’Esprit, début décembre 2022.

Marcel Proust a bâti son œuvre dans le secret d’une chambre close, voyageant par l’esprit pour revivre son passé en le transfigurant par l’écriture. Si le sens de cette opération nous échappe aujourd’hui, elle était claire pour ses proches qui lui reconnaissaient des capacités de perception exceptionnelles. Son ami Reynaldo Hahn ne le qualifiait-il pas de « médium éveillé » ?

En replaçant l’œuvre de Proust dans le contexte des recherches de son temps sur les pouvoirs de l’esprit, c’est tout un pan de la Recherche du temps perdu qui s’éclaire. Télépathie, clairvoyance, prémonition – ces thèmes imprègnent le regard du narrateur, métamorphosant en un monde magique la petite société mesquine et matérialiste qu’il fréquente. La puissance évocatrice des noms, des lieux et des choses, jusqu’au projet de voyager dans la mémoire pour retrouver le temps perdu, toute la Recherche semble conçue comme une odyssée de la conscience élargie. Les résonances entre le projet littéraire de Proust et la recherche sur les phénomènes psychiques sont si nombreuses que pour en prendre la mesure, il mérite d’être situé parmi les explorateurs de l’esprit du début du xxe siècle, aux côtés d’Henri Bergson et de William James.

Continuer la lecture de Bertrand Méheust | Proust voyant | Éditions Vues de l’Esprit | 2023

Anna Elsner and Thomas Stern ed. | The Proustian Mind | Routledge | 2022

When Marcel Proust started to work on In Search of Lost Time in 1908, he wrote this question in his notebook: ‘Should I make it a novel, a philosophical study, am I a novelist?’ Throughout his famous multi-volume work, Proust directly engages several philosophers, and few novels are as thoroughly saturated with philosophical themes and concepts as In Search of Lost Time.

The Proustian Mind is an outstanding reference source to the rich philosophical range of Proust’s work and the first major volume of its kind. Including 31 chapters by an international team of contributors, the volume is divided into seven clear parts:

    • Proust’s life and works
    • metaphysics and epistemology
    • mind and language
    • aesthetics
    • ethics
    • gender and sexuality
    • predecessors, contemporaries and successors.

Within these sections, key Proustian themes are explored from a philosophical standpoint, including time, the self, memory, imagination, jealousy, beauty, love, subjectivity and desire. The final section considers Proust in relation to important philosophers such as Schopenhauer, Nietzsche, Bergson, Merleau-Ponty, Sartre, de Beauvoir and Deleuze.

The Proustian Mind is essential reading for those studying aesthetics, philosophy of literature, phenomenology and ethics, and will also be of interest to those in literature studying modernism, French literature and the relationship between literature and philosophy.

Continuer la lecture de Anna Elsner and Thomas Stern ed. | The Proustian Mind | Routledge | 2022

Daniel Kay | Petits pans de Proust | Éditions des instants | 2022


Daniel KAY, Petits pans de Proust, D’après un détail de Vermeer, Paris, Éditions des instants, 8 novembre 2022.

Dans la Vue de Delft de Vermeer, un petit pan de mur jaune, qu’une page de Proust a élevé à la hauteur d’un mythe, est peut-être le détail le plus connu de la peinture occidentale. Qu’est-ce qui fascine dans l’art et dans l’écriture ? Quel est cet élément presque inaccessible qui les transcende et les rend éternels ? Dans ce livre, Daniel Kay explore librement ces questions à travers notamment les relations entre Proust et Vermeer. Il propose de nouveaux regards sur ce petit pan de mur jaune, et sur l’art en général.

 

Anne Simon et Jean-Yves Tadié | L’heure bleue, de Laure Adler | France Inter | 17 nov. 2022

L’heure bleue, de Laure Adler, France Inter
Episode 4/4 : Anne Simon et Jean-Yves Tadié

Cette semaine, l’Heure bleue commémore les cent ans de la disparition de Marcel Proust et vous propose d’entendre les voix de ses amoureux⋅ses… Ce soir, Anne Simon, directrice de recherche au CNRS, et Jean-Yves Tadié, professeur émérite à la Sorbonne.

Avec
  • Jean-Yves Tadié Professeur émérite à la Sorbonne (Paris IV) , directeur de collections aux éditions Gallimard, et vice-président de la Société des Amis de Marcel Proust
  • Anne Simon directrice de recherche au CNRS, rattachée au centre République des Savoirs à l’École normale supérieure

Continuer la lecture de Anne Simon et Jean-Yves Tadié | L’heure bleue, de Laure Adler | France Inter | 17 nov. 2022

Proust cousu main | Rencontre autour de la Grande Traversée | France Culture – Hôtel Swann | Paris | 22 nov. 2022

Rencontre autour de la Grande Traversée bâtie et cousue par Christine Lecerf, réalisée par Anne Perez Franchini, France Culture

Hôtel Swann, 15 rue de Constantinople, Paris 8e

Le 22 novembre, à 19h, une soirée d’exception radiophonique sera proposée France Culture. Au programme, diffusion d’extraits sonores, échanges entre les participants, discussion à bâtons rompus avec le public et quelques surprises…

Entretien entre Christine Lecerf et Philippe Garbit, écoute de séquences inédites, dialogue avec de nombreux participants tels Nathalie Azoulai, Evelyne Bloch-Dano, Thibault Damour, Pierre Bergounioux, Jacques Letertre, Michel Damblant, Gérard Macé, Nicolas Ragonneau, Isabelle Serça, Anne Simon, Jean-Yves Tadié, Thierry Thomas, Hélène Waysbord, Philippe Zard, …

L’écriture du silence dans À la recherche du temps perdu de M. Proust | Padoue | 1-3 déc. 2022

« Invasion of silence ©tessiart333

Colloque de Università degli studi di Padova Dipartimento di Studi linguistici e letterari, 1er-3 décembre 2022

[version italienne ci-dessous]

PROGRAMME DÉTAILLÉ L’écriture du silence

Jeudi 1 décembre 2022
Salle 3 – Complesso Beato Pellegrino
14.30 Silence et genèse
17.00 Silence et textualité

Vendredi 2 décembre 2022
Salle 8 – Complesso Beato Pellegrino
09.00 Silence et langage du corps
Salle 3 – Complesso Beato Pellegrino
14.30 Silence et interaction
17.00 Silence et musique

Samedi 3 décembre 2022
Salle 8 – Complesso Beato Pellegrino
09.00 Silence et interprétation

Affiche L’écriture du silence

Comité scientifique :

  • Geneviève Henrot Sostero Università di Padova (IT)
  • Françoise Leriche Université de Grenoble Alpes (FR)
  • Anne Simon École Normale Supérieure de Paris – République des Savoirs (FR)
  • Isabelle Serça Université de Toulouse-Le Mirail (FR)
  • Eleonora Sparvoli Università di Milano (IT)
  • Anna Isabella Squarzina Università LUMSA (IT)
  • Davide Vago Università Cattolica di Milano (IT)
  • Marisa Verna Università Cattolica di Milano (IT)
  • Ilaria Vidotto Université de Lausanne (CH)

Continuer la lecture de L’écriture du silence dans À la recherche du temps perdu de M. Proust | Padoue | 1-3 déc. 2022

Nicolas Ragonneau | Il Proustografo | Edizioni Clichy | 2022

Nicolas RAGONNEAU, Il Proustografo, trad. par Giuseppe Girimonti Greco et Ezio Sinigaglia, Florence, Edizioni Clichy, 29 novembre 2022.

 

Quanti libri ha venduto Proust? Dove scriveva? Cosa leggeva? Che viaggi ha fatto? Quali farmaci prendeva? Qual è la frase più corta – e la più lunga – della Recherche?
E tante, tante altre curiosità per scoprire tutto su questo fondamentale autore e la sua monumentale opera

Uno sguardo inedito su Proust a cento anni esatti dalla sua morte, in un incredibile lavoro di sintesi e illustrazione, con sorprendenti e dettagliatissimi grafici, mappe e dati che ne ripercorrono vita e opere Continuer la lecture de Nicolas Ragonneau | Il Proustografo | Edizioni Clichy | 2022

Marcel Proust, le train et l’imaginaire | Documentaire vidéo | PatrimoineSNCF | 2022

Marcel Proust, le train et l’imaginaire

Il y a plus de cent ans, Marcel Proust a retranscrit l’un des premiers regards poétiques sur le voyage en train dans ” A la recherche du temps perdu”. Le voyage devient une expérience sensorielle, esthétique et intellectuelle ; il suscite le désir et l’image, provoque les rencontres et la mémoire involontaire ; il sublime les départs et galvanise l’imaginaire. Dès lors, la littérature s’empare de l’objet train. A l’occasion du centenaire de la mort de l’écrivain, ce documentaire a vocation à retranscrire ce regard, sa modernité et sa poésie et à l’inscrire dans une époque, celle d’une France qui, avec l’essor des compagnies de chemin de fer, est en pleine mutation industrielle et sociétale.

 

Continuer la lecture de Marcel Proust, le train et l’imaginaire | Documentaire vidéo | PatrimoineSNCF | 2022

Momoko Fukuda | Les femmes tutélaires dans À la recherche du temps perdu | Honoré Champion | 2022

Momoko FUKUDA, Les femmes tutélaires dans À la recherche du temps perdu, Approche intertextuelle de la figure de la servante, Paris, Honoré Champion, 25 oct. 2022.

« Vivre, les serviteurs feront cela pour nous », dit Axël, héros éponyme de la pièce de Villiers de l’Isle-Adam. Une telle parole ne se serait jamais échappée de la bouche de Marcel Proust, qui avait besoin de leur présence pour vivre au plan matériel mais aussi pour vivre « la vraie vie » qu’est la littérature. Aussi était-il sensible à la présence d’êtres « humbles » chez d’autres écrivains.

Cette recherche centrée sur le thème de la servante analyse les traces de dissémination des imaginaires et des styles dans À la recherche du temps perdu, à partir des œuvres de Charles Baudelaire, Alphonse Daudet, Gustave Flaubert, Anatole France, des frères Goncourt, de Joris-Karl Huysmans, Pierre Loti, Anna de Noailles et John Ruskin.

Momoko Fukuda est maître de conférences à l’Université Keio (Tokyo).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search