Archives par mot-clé : romanesque

Anne Simon | La rumeur des distances traversées | Classiques Garnier | 2018

Anne Simon, La Rumeur des distances traversées. Proust, une esthétique de la surimpression, Paris, Classiques Garnier, 2018

La chambre éclairée par la lanterne magique, où s’ouvre « la trappe  invisible par où les fantômes apparaissent », est chez Proust le lieu des songes signifiants, des possessions malgré soi, des assouvissements extrêmes. Dans cette nuit inquiète s’anime un sujet en proie à une énigmatique « transvertébration » qui entrecroise de primordiales formes de soi – bisexuation, inceste, hybridation homme-bête, revenance, judaïsme… Une esthétique de la surimpression caractérise ces deux expériences de frayage et de passage que sont l’écriture et la vie. Proust comme être traversé et traversant, tel est le sujet de ce parcours qui, initié il y a une trentaine d’années, rend compte de la puissance philosophique d’un roman hanté par « la rumeur des distances traversées ». Continuer la lecture de Anne Simon | La rumeur des distances traversées | Classiques Garnier | 2018

A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016

Anne Simon, Trafics de Proust. Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze, Barthes, Paris, Hermann, coll. « Philosophie », 2016.

Trafics de Proust

Un commerce intime, tantôt exalté, tantôt inavouable, entre l’œuvre de Proust et celles de Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze ou Barthes se joue au cœur des années 1950-1970, au moment où sont renouvelées les façons d’envisager l’écriture théorique. Si le romancier les a particulièrement captivés, c’est que son œuvre venait amplifier ou heurter non seulement leur pratique réflexive, mais le sens même de leur existence et de leur engagement dans l’écriture. Du roman au traité naît une étrange érotique des pensées, où se créent des partages sereins, des négociations passionnées, des appariements effrayants. Continuer la lecture de A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016

A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016

Anne Simon, Trafics de Proust. Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze, Barthes, Paris, Hermann, coll. « Philosophie », 2016.

Trafics de Proust

Un commerce intime, tantôt exalté, tantôt inavouable, entre l’œuvre de Proust et celles de Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze ou Barthes se joue au cœur des années 1950-1970, au moment où sont renouvelées les façons d’envisager l’écriture théorique. Si le romancier les a particulièrement captivés, c’est que son œuvre venait amplifier ou heurter non seulement leur pratique réflexive, mais le sens même de leur existence et de leur engagement dans l’écriture. Du roman au traité naît une étrange érotique des pensées, où se créent des partages sereins, des négociations passionnées, des appariements effrayants. Continuer la lecture de A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016

Anne Simon | Proust, la pensée et le romanesque | 21.05.2015

Association Passerelles

Conférence d’Anne Simon
Proust, la pensée et le romanesque : “un sujet philosophique pour une grande œuvre littéraire”

© Didier DDD, https://www.flickr.com/photos/dddmostra-stencil-experiences/9147099428/in/photolist-5pw3gx-85Qxqr-2hetHD-d6H2uY-8uf2MC-eWigYQ-6VcN7y-61o3sJ-bjx1Sc-ehANGd-7i2M8q-cYQd8G-ehAGX9-4FFE9R-7qQNDp-82T6mG-9zjXG6

21 mai 2015 | Paris, 13e | 20h

Dans Du côté de chez Swann, le jeune protagoniste désespère de devenir « écrivain », puisqu’il ne parvient pas à trouver « un sujet philosophique pour une grande œuvre littéraire » et qu’il est attiré par des sensations futiles qui semblent l’éloigner de l’art. Nous verrons que cette opposition de départ entre la pensée, la création et le sensible se dilue au fil de la Recherche : non seulement le roman intègre les thèmes les plus « sérieux » de la philosophie classique, mais il rend leur légitimité philosophique au vécu et à ses errances.

Flyer Simon (Proust) 21 mai 2015

Inscription obligatoire sur :
arianeetpasserelles@gmail.com
ou
http://www.ariane-et-passerelles.fr/programmes/proust-la-pensee-et-le-romanesque-«-un-sujet-philosophique-pour-une-grande-oeuvre-litteraire-»/

A. Simon | Proust, la pensée et le romanesque | 21.05.2015

Association Passerelles

Conférence d’Anne Simon
Proust, la pensée et le romanesque : « un sujet philosophique pour une grande œuvre littéraire »

© Didier DDD, https://www.flickr.com/photos/dddmostra-stencil-experiences/9147099428/in/photolist-5pw3gx-85Qxqr-2hetHD-d6H2uY-8uf2MC-eWigYQ-6VcN7y-61o3sJ-bjx1Sc-ehANGd-7i2M8q-cYQd8G-ehAGX9-4FFE9R-7qQNDp-82T6mG-9zjXG6

21 mai 2015 | Paris, 13e | 20h

Dans Du côté de chez Swann, le jeune protagoniste désespère de devenir « écrivain », puisqu’il ne parvient pas à trouver « un sujet philosophique pour une grande œuvre littéraire » et qu’il est attiré par des sensations futiles qui semblent l’éloigner de l’art. Nous verrons que cette opposition de départ entre la pensée, la création et le sensible se dilue au fil de la Recherche : non seulement le roman intègre les thèmes les plus « sérieux » de la philosophie classique, mais il rend leur légitimité philosophique au vécu et à ses errances. Continuer la lecture de A. Simon | Proust, la pensée et le romanesque | 21.05.2015

Pôle Proust|Puissance philosophique du romanesque proustien|17.12.2014

« Puissance philosophique du romanesque proustien », A. Simon, 17 décembre 2014

Mercredi de 15 h à 17 h (salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris)

Dans le cadre du séminaire EHESS animé par Barbara Carnevali « Une esthétique sociale de la modernité : Georg Simmel et Marcel Proust, 2 », Mention « Théorie et pratique du langage et des arts ».

543px-Romain_Coolus_Vuillard
Crédit image: Par Édouard Vuillard, Portrait de Romain Coolus, 1906 (Musée d’Orsay) [Public domain], via Wikimedia Commons