Archives par mot-clé : fiction

Isabelle de Vendeuvre | Satire et fiction chez Proust et James | Classiques Garnier | 2019

 

Isabelle de Vendeuvre, Satire et fiction dans les œuvres de Marcel Proust et de Henry James, Paris, Classiques Garnier, « Perspectives comparatistes »,  2019

Cet essai envisage les rapports entre satire et fiction au travers d’une étude comparée des œuvres de Marcel Proust et de Henry James. L’analyse de la relation entre la persona satirique et ses cibles majeures – mondanité, tourisme et vie des bains de mer, presse – montre l’ambiguïté de jeux satiriques où l’ironie fonctionne à plein tout en maintenant la vocation éthique de la littérature. La sensibilité est la norme positive d’un art satirique qui n’est pas pamphlétaire, mais vise à humaniser son destinataire plutôt qu’à déshumaniser ses cibles. En assumant une fonction éthique et esthétique essentielle, la satire investit la fiction et joue un rôle structurant dans les projets artistiques, distincts mais proches, de Proust et de James. Continuer la lecture de Isabelle de Vendeuvre | Satire et fiction chez Proust et James | Classiques Garnier | 2019

A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016

Anne Simon, Trafics de Proust. Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze, Barthes, Paris, Hermann, coll. « Philosophie », 2016.

Trafics de Proust

Un commerce intime, tantôt exalté, tantôt inavouable, entre l’œuvre de Proust et celles de Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze ou Barthes se joue au cœur des années 1950-1970, au moment où sont renouvelées les façons d’envisager l’écriture théorique. Si le romancier les a particulièrement captivés, c’est que son œuvre venait amplifier ou heurter non seulement leur pratique réflexive, mais le sens même de leur existence et de leur engagement dans l’écriture. Du roman au traité naît une étrange érotique des pensées, où se créent des partages sereins, des négociations passionnées, des appariements effrayants. Continuer la lecture de A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016

A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016

Anne Simon, Trafics de Proust. Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze, Barthes, Paris, Hermann, coll. « Philosophie », 2016.

Trafics de Proust

Un commerce intime, tantôt exalté, tantôt inavouable, entre l’œuvre de Proust et celles de Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze ou Barthes se joue au cœur des années 1950-1970, au moment où sont renouvelées les façons d’envisager l’écriture théorique. Si le romancier les a particulièrement captivés, c’est que son œuvre venait amplifier ou heurter non seulement leur pratique réflexive, mais le sens même de leur existence et de leur engagement dans l’écriture. Du roman au traité naît une étrange érotique des pensées, où se créent des partages sereins, des négociations passionnées, des appariements effrayants. Continuer la lecture de A. Simon | Trafics de Proust | Hermann | 2016