Arthur Morisseau | Les Partitions de Proust | Classiques Garnier | 2023

Arthur MORISSEAU, Les Partitions de Proust, Compositeurs fictifs et réels autour de Vinteuil, Paris, Classiques Garnier, 27 septembre 2023.

Marcel Proust le décrit comme une « vieille bête ». Qui est Vinteuil, compositeur fictif de génie d’À la recherche du temps perdu ? Cet essai s’interroge sur la place qu’il occupe dans l’histoire littéraire et sur les compositeurs d’horizons variés qu’il inspire encore aujourd’hui.

 

Pans de Proust | Département Littératures et Langage | Ecole normale supérieure | Paris | 2023-2024

Séminaire d’élèves, Département Littératures et Langage,  2023-2024

Pans de Proust – Pour une lecture rapprochée d’À la recherche du temps perdu

École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris 5e

Ce séminaire d’élèves s’inscrit dans une volonté de valorisation des expériences personnelles de lecture d’À la recherche du temps perdu. Ouvert à toutes et tous, il se donne pour but d’ouvrir un dialogue horizontal, foisonnant et convivial, en invitant des proustien.nes (professionnel.les ou amateur.ices, chercheur.euses ou artistes) à parler d’un “pan” du roman – une scène, une image, un personnage secondaire – qui les a interpellés, émus, bouleversés. À partir de ces “pans” vécus, à l’image du “petit pan de mur jaune” qui marque la scène de la mort de Bergotte dans La Prisonnière, il s’agira aussi d’explorer de manière théorique l’expérience même du pan et la possibilité, selon l’expression de Daniel Arasse, d’une “lecture rapprochée” du roman. On mettra ainsi de côté la trop raisonnable distance qu’impose la monumentalité du roman-cathédrale, au profit des trouvailles permises par une lecture plus intime de l’œuvre.

Séances du premier semestre 2023-2024, dernier mercredi de chaque mois, 18h30-20h30

27 septembre 2023, Salle Beckett, 18h30-20h30 – Laure Murat (UCLA) et Christophe Pradeau (Sorbonne)

25 octobre 2023, salle des Actes, 19h00-20h30 :
 Nathalie Azoulai (écrivaine) et Marcel Cohen (écrivain)

29 novembre 2023, Salle Cavaillès, 18h30-20h30 : 
Gabrielle Génin (ENS) et Nathalie Mauriac Dyer (CNRS-ENS)

20 décembre, salle à confirmer, 19h-21h :
 Arthur Dreyfus (écrivain et cinéaste), projection-débat. REPORTÉ

Séances du second semestre 2023-2024

Mercredi 31 janvier 2023, 18h30-20h (Salle des Actes) : Jeanne Jacob (Sorbonne) et Anne Simon (ENS)

Mercredi 28 février 2024, 19h-20h30 (Salle des Actes) : Matthieu Vernet (Sorbonne) et Yangjie Zhao (ENS)

Mercredi 3 avril 2024, 18h30-20h (Salle Beckett) : Guy Jacoby (ENS) et Tiphaine Samoyault (EHESS)

Mercredi 24 avril 2024, 20h-22h (Salle à préciser) :  Arthur Dreyfus (écrivain et cinéaste)

Projection-débat des Madeleines

Programme détaillé sur

www.litteratures.ens.psl.eu/spip.php?article250

Contact : seminaire.proust@gmail.com

Organisation et contact :
Gabrielle Genin
Guy Jacoby
Louise Lavaud

Proust et la musique | Marcel Proust Aujourd’hui | 2022

Proust et la musique, Marcel Proust Aujourd’hui, Vol.17, Brill, 2022

Les études sur le rôle de la musique dans l’œuvre de Proust ont presque toutes un trait en commun : celui de se situer, au moins en partie, dans la recherche musico-littéraire traditionnelle qui relève les allusions, identifie les œuvres auxquelles il est fait référence et cherche à montrer le rôle joué par la musique à l’intérieur du schéma traditionnel d’analyse du roman. Ainsi dans la Recherche les multiples éléments qui composent le thème de la musique se manifestent sous trois aspects différents :

Laure Murat | Proust, roman familial | Robert Laffont | 2023

Laure MURAT, Proust, roman familial, Paris, Robert Laffont, 24 août 2023.

Un texte qui médite sur le pouvoir émancipateur de la littérature, qui est aussi un pouvoir de consolation et de réconciliation avec la vie.
– Rentrée littéraire 2023 – 

Toute mon adolescence, j’ai entendu parler des personnages d’À la recherche du temps perdu, persuadée qu’ils étaient des cousins que je n’avais pas encore rencontrés. À la maison, les répliques de Charlus, les vacheries de la duchesse de Guermantes se confondaient avec les bons mots entendus à table, sans solution de continuité entre fiction et réalité. Car le monde révolu où j’ai grandi était encore celui de Proust, qui avait connu mes arrière-grands-parents, dont les noms figurent dans son roman. 
J’ai fini, vers l’âge de vingt ans, par lire la Recherche. Et là, ma vie à changé. Proust savait mieux que moi ce que je traversais. il me montrait à quel point l’aristocratie est un univers de formes vides. Avant même ma rupture avec ma propre famille, il m’offrait une méditation sur l’exil intérieur vécu par celles et ceux qui s’écartent des normes sociales et sexuelles. 
Proust ne m’a pas seulement décillée sur mon milieu d’origine. Il m’a constituée comme sujet, lectrice active de ma propre vie, en me révélant le pouvoir d’émancipation de la littérature, qui est aussi un pouvoir de consolation et de réconciliation avec le Temps. 

LUDOVICO MONACI | PRAGMATIQUE DE L’INJURE DANS À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU DE MARCEL PROUST | UNIVERSITÉ DE PADOUE | 30 AOÛT 2023

Ludovico Monaci, Pragmatique de l’injure dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Soutenance de thèse, 30 août 2023
 
Ludovico MONACI soutiendra sa thèse de doctorat en littérature française  « Pragmatique de l’injure dans À la recherche du temps perdu de Marcel Proust »

Thèse dirigée par Geneviève Henrot Sostero (Università degli Studi di Padova) et co-dirigée par Françoise Leriche (Université Grenoble Alpes).
 
La thèse a été préparée dans le cadre d’un doctorat en cotutelle Università degli Studi di Padova et Université Grenoble Alpes.

La soutenance aura lieu le 30 août à 14h30 à l’adresse suivante 
:

Continuer la lecture de LUDOVICO MONACI | PRAGMATIQUE DE L’INJURE DANS À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU DE MARCEL PROUST | UNIVERSITÉ DE PADOUE | 30 AOÛT 2023

Eugène Nicole | Proust et le « sens des possibles » | Classiques Garnier | 2023

Eugène NICOLE, Proust et le « sens des possibles », Paris, Classiques Garnier, 12 juillet 2023.

À la faveur d’une relecture de thèmes ou de notions classiques de la critique proustienne (Gomorrhe, vocation invisible, filiation noble, intertextualité, perception), il est possible de mettre au jour des modèles moins immédiatement visibles, comme celui des inventions modernes ou des sons acousmatiques, la phénoménologie du nom propre et, en fin de compte, ce “sens des possibles” dont Rivière disait que Proust le possédait comme nul autre.

Traduire Proust dans les langues de la péninsule ibérique et de l’Amérique latine | Mònica Güell et Christelle Reggianni dir. | Sorbonne Université | 15 juin 2023

Journée d’étude

Organisée par Mònica Güell et Christelle Reggianni

Traduire Proust dans les langues de la péninsule ibérique et de l’Amérique latine

SORBONNE UNIVERSITÉ

Faculté des Lettres, Centre d’études catalanes

9, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie 75004 Paris

15 juin 2023

Accès au programme

Si l’année 2022, qui a marqué le centenaire de la mort de Marcel Proust, a connu de nombreuses manifestations et publications portant sur des aspects très variés de la vie et de l’œuvre de l’écrivain, les traductions ont toutefois sensiblement moins retenu l’attention critique, alors même que Proust, traducteur de Ruskin[1], avait dans une formule célèbre du Temps retrouvé assimilé l’écriture telle qu’il la concevait à une forme de traduction : « Le devoir et la tâche d’un écrivain sont ceux d’un traducteur[2]. »

S’agissant des langues de la péninsule ibérique, la journée d’étude organisée par le Centre d’études catalanes et l’UFR de langue française de la faculté des lettres de Sorbonne Université fait le pari que cette conception proustienne de la traduction est susceptible d’éclairer les enjeux traductologiques, stylistiques et poétiques des traductions disponibles d’À la recherche du temps perdu en catalan, en espagnol et en portugais. Elle accueillera aussi bien des approches monographiques, consacrées à telle ou telle traduction, que des réflexions comparatistes.

[1] Sur cette question, voir Jérôme Bastianelli, « Proust traducteur de l’anglais », Revue d’études proustiennes, n° 15, 2022, p. 97-108.

[2] Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, t. IV, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1989, p. 469.

Zouhaier Ilahi | Proust et la profondeur. L’écriture des paysages | Sorbonne nouvelle | Paris | 26 juin 2023

UNIVERSITÉ SORBONNE PARIS-CITÉ SORBONNE NOUVELLE

ED 120 LITTÉRATURE FRANÇAISE ET COMPARÉE CRP 19 – Centre de Recherche sur les Poétiques du XIX e siècle – EA 3423

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Présentée et soutenue par Zouhaier ILAHI

PROUST ET LA PROFONDEUR. L’ÉCRITURE DES PAYSAGES

Thèse dirigée par Cécile LEBLANC

Soutenance 26 juin 2023 à 14h00

Maison de la Recherche de Paris 3 – Salle « Athéna » (Rez-de chaussée) – 4, rue des Irlandais – 75005 Paris
La soutenance sera publique.

Jury :

M. Stéphane CHAUDIER, Professeur, Université Lille 3.

Mme Cécile LEBLANC, Maîtresse de conférences – HDR Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Mme Emmanuelle KAËS, Maîtresse de conférences – HDR Université de Tours.

Mme Anne SIMON, Directrice de recherche, CNRS, UAR République des savoirs, Paris.

Continuer la lecture de Zouhaier Ilahi | Proust et la profondeur. L’écriture des paysages | Sorbonne nouvelle | Paris | 26 juin 2023

Geneviève Henrot | Pour une approche « systémique » de la mémoire involontaire dans la Recherche de Marcel Proust | Université Grenoble Alpes | 31 mai 2023

 

Pour une approche « systémique » de la mémoire involontaire dans la Recherche de Marcel Proust

Conférence de Genevière Henrot 

Le 31 mai 2023, 14h00-15h30

Lieu physique: Maison de l’Innovation et de la Création (MaCI), 1e étage, salle 137, Université Grenoble Alpes

Lieu virtuel: Zoom, https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/93842800865pwd=cTZhZVFtQlBpbjhyZXNlQXBiQTRnQT09

 

Aborder le thème de la mémoire involontaire dans À la recherche du temps perdu peut se faire selon plusieurs approches épistémologiques et méthodologiques. La plus courante consiste encore généralement à prélever un échantillon étiqueté par l’auteur comme programmatique (madeleine, pavés, cuiller, serviette…) et à faire reposer sur leur contour commentatif des considérations de type esthétique. À l’inverse, une exigence méthodologique d’exhaustivité dans le relevé des motifs qui donnent chair au thème peut amener à rassembler un corpus de travail bien différent, beaucoup plus riche et varié, à soumettre à toutes sortes de questions selon diverses disciplines du texte : poétique, stylistique, linguistique textuelle et linguistique tout court, favorables à la mise au jour d’une logique systémique, permettent de voir le thème sous toutes ses facettes et dans tous ses fonctionnements, et d’avancer à son propos des interprétations bien différentes de celles qu’a transmises une doxa critique depuis longtemps frappée d’inertie.

 

 

 

 

Proust et l’extrême droite | La règle du jeu | Bernard-Henri Lévy (dir.) | mai 2023

« Proust et l’extrême droite », La Règle du jeu, Bernard-Henri Lévy (dir.), Paris, Grasset, 10 mai 2023.

DOSSIER  : PROUST ET L’EXTRÊME DROITE, PAR PATRICK MIMOUNI 
 
Quels furent les liens entretenus par Marcel Proust avec l’extrême droite de son temps  ?
 
Sait-on que le premier article élogieux rédigé au sujet de Proust fut rédigé par un certain Charles Maurras  – au sujet des Plaisirs et les Jours  ? Que Marcel Proust obtint le prix Goncourt pour À l’ombre des jeunes filles en fleurs avec l’appui de Léon Daudet, complice de Maurras à la tête de L’Action française  ? A-t-on remarqué que la Recherche débute d’une manière équivoque, aussi bergsonienne que maurrassienne  ?
 
Et pourtant, qui niera que la Recherche est, sans doute, le plus puissant antidote à l’extrême droite – celui qui l’attaque dans son fond idéologique, au niveau de sa métaphysique  ?  
 
Comment expliquer ce paradoxe apparent  ?
 
Dans cette enquête singulière, historique et littéraire, Patrick Mimouni montre comment Proust a construit son œuvre en substituant aux relents de l’extrême droite une pensée vivante du temps, de l’intelligence, de l’éternité.
Continuer la lecture de Proust et l’extrême droite | La règle du jeu | Bernard-Henri Lévy (dir.) | mai 2023

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search