Archives de catégorie : Parution

Luc Fraisse dir. | Proust et Versailles | Hermann | 2018

À paraître le 14 septembre 2018

Les liens de Marcel Proust avec Versailles sont multiples : beaucoup de ses amis, dans le monde des arts et des lettres, y résidaient ; il s’y est souvent rendu ; il connaissait Pierre de Nolhac, conservateur en chef du domaine ; il lisait beaucoup d’œuvres littéraires ou d’ouvrages historiques sur Versailles. L’enquête menée ici, en association avec le domaine de Versailles, réunit conservateurs et
universitaires afin de faire revivre cet univers d’amitiés et de culture. Toute une société de la Belle Époque doit ainsi être restituée afin de reconstituer ces liens, à travers des documents rares et pièces d’archives, et de comprendre quel rôle joue la symbolique de Versailles, parfois visible, parfois sous-jacente, dans l’élaboration
de la Recherche du temps perdu.

Luc FRAISSE est professeur de littérature française à l’université de Strasbourg et membre senior de l’Institut universitaire de France. Il dirige la « Bibliothèque proustienne » et la Revue d’études proustiennes aux Classiques Garnier.

Bon Souscription brochéProust et Versailles

Hannah Freed-Thall | Spoiled Distinctions | Oxford University Press | rééd. 2018

Hannah Freed-Thall, Spoiled Distinctions: Aesthetics and the Ordinary in French Modernism [2015], Oxford University Press, édition de poche 2018

Anne Simon | La rumeur des distances traversées | Classiques Garnier | 2018

Anne Simon, La Rumeur des distances traversées. Proust, une esthétique de la surimpression, Paris, Classiques Garnier, 2018

La chambre éclairée par la lanterne magique, où s’ouvre « la trappe  invisible par où les fantômes apparaissent », est chez Proust le lieu des songes signifiants, des possessions malgré soi, des assouvissements extrêmes. Dans cette nuit inquiète s’anime un sujet en proie à une énigmatique « transvertébration » qui entrecroise de primordiales formes de soi – bisexuation, inceste, hybridation homme-bête, revenance, judaïsme… Une esthétique de la surimpression caractérise ces deux expériences de frayage et de passage que sont l’écriture et la vie. Proust comme être traversé et traversant, tel est le sujet de ce parcours qui, initié il y a une trentaine d’années, rend compte de la puissance philosophique d’un roman hanté par « la rumeur des distances traversées ». Continuer la lecture de Anne Simon | La rumeur des distances traversées | Classiques Garnier | 2018

Franc Schuerewegen | Le Vestiaire de Chateaubriand | Hermann | 2018

Le Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle de Larousse donne du mot vestiaire la définition suivante : « 1° Lieu où l’on serre les habits dans une communauté, 2° pièce où les membres d’une assemblée politique, d’un tribunal, revêtent et déposent leur costume, 3° endroit où l’on dépose certains vêtements et quelques
accessoires que l’on ne porte que lorsqu’on est dehors. Déposer son manteau, son parapluie, sa canne au vestiaire. »
Ce livre est écrit en forme de vestiaire. Continuer la lecture de Franc Schuerewegen | Le Vestiaire de Chateaubriand | Hermann | 2018

Luc Fraisse | Proust et la stratégie militaire | Hermann | 2018

Proust porte un regard compassionnel sur la Première Guerre mondiale ; il souffre avec ses compatriotes, tout en refusant de condamner le peuple allemand au nom de la guerre. Or, s’ouvre ici une voie qui n’avait pas été explorée : en lisant quotidiennement plusieurs journaux, il se découvre, sous la plume de chroniqueurs exceptionnellement brillants (Joseph Reinach, Henry Bidou et le colonel Feyler en Suisse), un vif attrait pour la stratégie militaire, la structure des batailles, le rôle du chef, les intentions cachées à déchiffrer, ainsi que ce qui intéresse le plus le romancier de la jalousie amoureuse : les mécanismes du mensonge.

Continuer la lecture de Luc Fraisse | Proust et la stratégie militaire | Hermann | 2018

Adam Watt | Etat présent : Marcel Proust | French Studies | 31 mai 2018

Adam WATT (University of Exeter), Etat présent : Marcel Proust
article publié le 31 mai 2018
Oxford Academic et The Society for French Studies
‘[N]ous ne cessons d’ajouter à la Recherche (comme Proust le faisait sur ses manuscrits)’, writes Roland Barthes in 1979, ‘nous ne cessons de l’écrire.’ In the very nearly forty years since these remarks were made, critics, scholars, filmmakers, creative writers, and others, have indeed continued the process of addition and continuation that Barthes identifies. It may be, in fact, that we live in a golden age of Proust scholarship. Lire la suite sur le site de French Studies

Littérature et médecine. Le cas de Proust | M. Naturel dir. | Hermann | à paraître juin 2018

Réunissant médecins, psychanalystes et littéraires, les textes de ce volume,  quipr  ésente une dimension interdisciplinaire, sont focalisés sur Proust, l’hommecomme son oeuvre. Si l’oeuvre entretient des liens souterrains avec la biographie –l’autorité d’un père hygiéniste, l’asthme dont souffre l’écrivain, la psychothérapie
qu’il a suivie –, peuplée de personnages de médecins et de malades, elle met en scène  ne tension entre volonté créatrice et angoisse existentielle. Les rapports entre esthétique et dolorisme, entre hystérie et création littéraire, intermittences du coeur
et cardiologie, les représentations de la mort, de la neurasthénie, des rêves, ces différents aspects font de Proust un pionnier de la  neuroscience. Continuer la lecture de Littérature et médecine. Le cas de Proust | M. Naturel dir. | Hermann | à paraître juin 2018

Son et traduction dans l’oeuvre de Proust | E. Eells, N. Toth éds. | CHAMPION | 2018

Son et traduction dans l’œuvre de Proust.

Dirigé par Emily Eells et Naomi Toth

Honoré Champion, collection « Recherches proustiennes », 2018

EAN13 : 9782745349101

176 p.

38,00 €

PRESENTATION

Pour le narrateur d’À la recherche du temps perdu, le son traduit ; par ailleurs, il définit la tâche de l’écrivain comme celle d’un traducteur. Se dessinent dès lors, entre sonorité et langage littéraire, un parallèle étroit mais aussi un mince écart, de sorte qu’un point de fuite s’inscrit dans le texte : l’écrivain traduit une sonorité déjà elle-même traduction. Que faire de toutes ces strates de son quand on cherche à les rendre dans une langue autre que le français ? Que révèle la pratique de la traduction de la façon dont Proust pense le rapport entre sonorité et langage ? Telles sont les questions abordées par les articles ici rassemblés, avec une attention particulière accordée aux traductions vers la langue anglaise.

Continuer la lecture de Son et traduction dans l’oeuvre de Proust | E. Eells, N. Toth éds. | CHAMPION | 2018