Archives de catégorie : Manifestation scientifique

Proust en une page | Isabelle Serça dir. | Toulouse et Illiers-Combray | 28-29 sept. &1-2 oct. 2022

PROUST EN UNE PAGE

Colloque international organisé par Isabelle Serça

Université Toulouse – Jean Jaurès, 28-29 septembre — Illiers-Combray, 1er-2 octobre 2022

 

Présentation du colloque

« Proust en une page » ou une seule page pour une œuvre-monument : telle est la gageure que propose ce colloque interdisciplinaire qui réunira spécialistes de Proust et chercheurs de tous horizons. Il s’agit en effet de proposer une page de Proust (une seule !) que chaque intervenant aborde selon son domaine, ses outils d’analyse, sa sensibilité… Tous les points de vue sont possibles, aucun champ n’est exclu, rien n’est imposé, si ce n’est le corpus. L’exercice a été proposé à des Proustiens, de France et d’ailleurs, mais aussi à des philosophes, des historiens, des linguistes, des spécialistes de neurosciences, des physiciens, un plasticien, des musiciens, sans oublier des éditeurs…

Ce colloque polyphonique voudrait avant tout croiser les méthodes, les domaines et les points de vue. La manifestation s’inscrit en effet dans le prolongement du programme Idex ProusTime, qui vise à penser le temps avec Marcel Proust des sciences humaines aux sciences exactes et aux arts avec une équipe de chercheurs de domaines très différents (Voir Proust et le temps. Un dictionnaire, I. Serça éd., Le Pommier, mars 2022).

Ce colloque polyphonique suivra donc le précepte indiqué par Proust dans le Contre Sainte-Beuve : « dans les beaux livres, tous les contresens qu’on fait sont beaux ».

avec le laboratoire Patrimoine, Littérature et Histoire (PLH), La Fabrique (CIAM) de l’université Jean-Jaurès, la Société des Amis de Marcel Proust (SAMP) et l’Observatoire B2V des Mémoires

Continuer la lecture de Proust en une page | Isabelle Serça dir. | Toulouse et Illiers-Combray | 28-29 sept. &1-2 oct. 2022

Fugitive Proust | NYU and Online | October 14-15 2022

 

“Fugitive Proust” Symposium

Hybrid event: Conducted live at NYU – La Maison Française

Friday, October 14th – Saturday October 15th: tinyurl.com/yxuu8nc8


Proust is never quite forgotten—yet we still may not know him as well as we think we do. This international conference marks the centenary of Proust’s death by considering elements of In Search of Lost Time that remain fugitive, or unrecognized: counterplots or points of resistance within the logic of the Künstlerroman; variations in the music of the text that never develop into a dominant theme; “beings-in-flight” who, like Albertine, pass through the novel in a blur; volumes or sections of text or manuscript that have been overlooked; fleeting visions or vantage points that break with the redemptive logic of Time Regained. Beyond its reference to one of the lesser read volumes in the novel, fugitive resonates on multiple levels. It suggests flight from enslavement or imprisonment, and the precarity of subsequent escape, banishment, desertion, or exile. It also signifies transience and ephemerality: “poésie fugitive” is a poetic genre (epigram, song, madrigal) inspired by circumstances. More broadly, the fugitive is what cannot be contained, what eludes the law. A feeling for the fugitive informs Proust’s penchant for pastiche, translation, and other practices of vocal heterogeneity and dislocation. To read for fugitivity in Proust is to engage the novel’s aesthetics of contingency and incompletion, and to consider how an ethos of outsiderness shapes In Search of Lost Time in visible and invisible ways.
Continuer la lecture de Fugitive Proust | NYU and Online | October 14-15 2022

EMILIO CAMPAGNOLI | La Normandie : les lieux de rencontre entre Proust et Monet | SOUTENANCE DE THÈSE | 28 JUIN 2022

Emilio CAMPAGNOLI soutiendra sa thèse de doctorat en littérature française
 
« La Normandie : les lieux de rencontre entre Proust et Monet »
 
Thèse dirigée par Margherita Amatulli, Piero Toffano et Thanh-Vân Ton-That
 
Codirecteur : Davide Vago
 
La thèse a été préparée dans le cadre d’un doctorat en cotutelle  Università degli Studi “Carlo Bo” Urbino et Université Paris-Est SUP.
 
La soutenance aura lieu le 28 juin à 14h30 à l’adresse suivante :
 
      Biblioteca della Scuola di lingue di Urbino, Palazzo Petrangolini,
      Piazza Rinascimento 7, Università degli Studi “Carlo Bo” Urbino 
 
                       et à distance sur la plateforme Zoom.

 

 

La soutenance sera publique.

 
Jury :
 
Mme Thanh-Vân Ton-That, Professeure, Université Paris-Est Créteil
Mme Margherita Amatulli, Professeure, Università “Carlo Bo” Urbino
M. Davide Vago, Professeur, Università Cattolica del Sacro Cuore Brescia
Mme Kirsten Von Hagen, Professeure, Universität Gießen
Mme Sylvie Camet, Professeure, Université de Lorraine
M. Giulio Iacoli, Professeur, Università di Parma

Continuer la lecture de EMILIO CAMPAGNOLI | La Normandie : les lieux de rencontre entre Proust et Monet | SOUTENANCE DE THÈSE | 28 JUIN 2022

Proust et le (mauvais) genre | Anne Simon et Yangjie Zhao dir. | ENS | 2 février 2023

Proust, Belleville, 2012 © Marion Dupuis

PROUST ET LE (MAUVAIS) GENRE

Journée d’étude organisée par Anne Simon et Yangjie Zhao

Pôle Proust / Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine – PhilOfr

UAR République des savoirs


ENS-PSL, 2 février 2023

 

Programme en cours de constitution

Pour le préprogramme, cliquez ici.

Verso d’une photographie envoyée par Lucien Daudet à Proust

Un mauvais genre… pas si mauvais

« Mauvais genre »…. Cette formule intrigante, cryptée en « m.g. » dans la correspondance de Proust, est explicitement associée à Albertine dans À la recherche du temps perdu. De la grammaire à l’ethos collectif, en passant par l’histoire naturelle, la biologie, le désir sexuel ou la nomenclature littéraire, le genre renvoie à la catégorisation – et, partant, à sa subversion. Qu’on s’en étonne ou non, il n’y a pas de « bon » genre chez Proust (notre « bcbg » n’appartient pas à son époque) : il y a le genre, et le mauvais genre. Ce dernier renvoie notamment au jugement social qui condamne l’homosexualité masculine ou féminine, mais chez Proust, on finit par se demander si « en être » (du mauvais genre) ne caractérise pas la majorité des individus, et s’il est, dans le monde romanesque proustien, socialement si réprouvé qu’un lecteur de son temps aurait pu s’y attendre. Continuer la lecture de Proust et le (mauvais) genre | Anne Simon et Yangjie Zhao dir. | ENS | 2 février 2023

La réception de Proust à l’Étranger | Rencontres internationales proustiennes | M. NATUREL, M. BRODY-BAUDIN DIR. |Illiers-Combray | 8-10 juillet

La réception de Proust à l’étranger, Journées des rencontres internationales proustiennes, 8-10 juillet 2022, à Illiers-Combray.

Sous la responsabilité de Mireille NATUREL, Présidente de l’ARIPC, Marianne BRODY-BAUDIN, Vice-Présidente de l’ARIPC

 

Pour célébrer le centième anniversaire de la mort de Proust, nous réunirons des spécialistes et des lecteurs de Proust autour de la question de « La réception de Proust à l’étranger ». Un premier colloque a eu lieu sur ce thème en 2000 et j’en ai publié les Actes (La Réception de Proust à l’étranger, SAMP, 2002) ; des études ont été menées, notamment celles de Sabine van Wesemael, De receptie van Proust in Nederland (Historische ReeksAmsterdam, 1999) ; de Pascale Fravalo-Tane, À la recherche du temps perdu en France et en Allemagne (1913-1958). “Dans une sorte de langue étrangère” (Champion, 2008) ; des entrées du Dictionnaire Marcel Proust (direction Annick Bouillaguet et Brian G. Rogers, Champion, 2004), sont consacrées à la réception en Angleterre, en Allemagne, au Japon, aux États-Unis, en Italie, en Suisse. Pour nos Rencontres, l’accent sera mis sur la mort de l’écrivain le 18 novembre 1922, même s’il est indispensable de rappeler les principales étapes de la réception dans le pays concerné. La réception est multiforme ; elle passe par les medias, le lectorat, la critique, les traducteurs, les écrivains mais aussi à l’heure actuelle, les réseaux sociaux. Quand commence-t-on à parler de Proust à l’étranger, au moment de la publication de son premier volume ou au moment de sa mort ? Qui en parle ? Comment en parle-t-on ? Est-ce l’homme qui intrigue ou son œuvre ? Et pour quelles raisons, linguistiques, idéologiques, religieuses, littéraires ? Le cas de la Suisse (Keller, Dictionnaire Marcel Proust) dans sa diversité linguistique est particulièrement intéressant. Quand et pourquoi se met-on à traduire Proust ? Les conférences données par le peintre polonais Józef Czapsk, emprisonné sous le stalinisme, sont exemplaires (Perrier, Amnis, n° 9, 2010). En quoi les écrivains étrangers sont-ils des passeurs et comment ont-ils intégré Proust dans leurs propres œuvres ? Quels sont les supports de transmission, les cercles (ainsi le « Proust-Club du Brésil » mentionné dans le premier Bulletin de la Société des Amis de Marcel Proust, en 1950), les sociétés savantes, les conférences, les dispositifs universitaires, les adaptations cinématographiques ? Le sujet est vaste, par son amplitude géographique, ses multiples composantes, ses enjeux, et évidemment par le statut exceptionnel de Proust sur la scène internationale.

Continuer la lecture de La réception de Proust à l’Étranger | Rencontres internationales proustiennes | M. NATUREL, M. BRODY-BAUDIN DIR. |Illiers-Combray | 8-10 juillet

AàC Proust et la mort | Revue Intermitências | 30 juin 2022

Appel à contribution : dossier Proust et la mort, revue Intermitências, n. 2, 2022.

 

Université de São Paulo ⸭ Université de l’État de Rio de Janeiro ⸭ Association Proust Brasil

 

Nous avons le plaisir de vous informer que Intermitências – revue brésilienne d’études proustiennes (ISBN 978-658760222-6) reçoit des essais pour son deuxième volume. Cette année, en hommage au centenaire du décès de Proust, son dossier portera sur le thème de La mort dans À la recherche du temps perdu.

Continuer la lecture de AàC Proust et la mort | Revue Intermitências | 30 juin 2022

Isabelle Dumas | Le polemos proustien | Soutenance de thèse | 3 mars 2022

Isabelle Dumas soutiendra sa thèse de doctorat en littérature française le 03 mars 2022 :

 

Le polemos proustien : figures et figurations de l’agressivité dans l’œuvre de Marcel Proust

La soutenance se déroulera à partir de 14 heures dans la salle Athéna de la Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle (4, rue des Irlandais Paris 5e) et à distance.

Continuer la lecture de Isabelle Dumas | Le polemos proustien | Soutenance de thèse | 3 mars 2022

AàP La réception de Proust à l’étranger | M. Brody-Baudin, F. Mauro, M. Naturel dir. | Illiers-Combray |

Jacques-Emile Blanche – Portrait de Marcel Proust

Appel à communication

« La réception de Proust à l’étranger »

Rencontres internationales proustiennes d’Illiers-Combray

8-9-10 juillet 2022

Organisées par l’ARIPIC, sous la présidence de Mireille Naturel et la vice-présidence de Marianne Brody-Baudin Continuer la lecture de AàP La réception de Proust à l’étranger | M. Brody-Baudin, F. Mauro, M. Naturel dir. | Illiers-Combray |

AAC L’écriture du silence dans À la recherche du temps perdu | Université de Padoue | 28 février 2022

« Invasion of silence ©tessiart333

Appel à contribution  : date limite 28 février 2022 :

PROUST_Silence_AAC

PROUST_Silenzio_CFP

Colloque de Università degli studi di Padova Dipartimento di Studi linguistici e letterari, 1er-3 décembre 2022

[version italienne ci-dessous] Continuer la lecture de AAC L’écriture du silence dans À la recherche du temps perdu | Université de Padoue | 28 février 2022

Proust et l’enfance | Paris-Sorbonne / Illiers-Combray | 7-8-9 juillet 2021

Colloque : Proust et l’enfance

Organisé par Mireille NATUREL (Université de la Sorbonne nouvelle-Paris3) et Thanh-Van TON THAT (Université de Paris-Est-Créteil) 

7-8 juillet 2021 à Paris (Maison de la Recherche de la Sorbonne nouvelle, 4, rue des Irlandais), 9 juillet 2021 à Illiers-Combray, Eure-et-Loir (salle Jules Amiot)

Inscription obligatoire : mireille.naturel@sorbonne-nouvelle.fr

Continuer la lecture de Proust et l’enfance | Paris-Sorbonne / Illiers-Combray | 7-8-9 juillet 2021