Tous les articles par yangjiezhao

Bertrand Méheust | Proust voyant | Éditions Vues de l’Esprit | 2023

Bertrand MÉHEUST, Proust voyant, Paris, Éditions Vues de l’Esprit, début décembre 2022.

Marcel Proust a bâti son œuvre dans le secret d’une chambre close, voyageant par l’esprit pour revivre son passé en le transfigurant par l’écriture. Si le sens de cette opération nous échappe aujourd’hui, elle était claire pour ses proches qui lui reconnaissaient des capacités de perception exceptionnelles. Son ami Reynaldo Hahn ne le qualifiait-il pas de « médium éveillé » ?

En replaçant l’œuvre de Proust dans le contexte des recherches de son temps sur les pouvoirs de l’esprit, c’est tout un pan de la Recherche du temps perdu qui s’éclaire. Télépathie, clairvoyance, prémonition – ces thèmes imprègnent le regard du narrateur, métamorphosant en un monde magique la petite société mesquine et matérialiste qu’il fréquente. La puissance évocatrice des noms, des lieux et des choses, jusqu’au projet de voyager dans la mémoire pour retrouver le temps perdu, toute la Recherche semble conçue comme une odyssée de la conscience élargie. Les résonances entre le projet littéraire de Proust et la recherche sur les phénomènes psychiques sont si nombreuses que pour en prendre la mesure, il mérite d’être situé parmi les explorateurs de l’esprit du début du xxe siècle, aux côtés d’Henri Bergson et de William James.

Continuer la lecture de Bertrand Méheust | Proust voyant | Éditions Vues de l’Esprit | 2023

Daniel Kay | Petits pans de Proust | Éditions des instants | 2022


Daniel KAY, Petits pans de Proust, D’après un détail de Vermeer, Paris, Éditions des instants, 8 novembre 2022.

Dans la Vue de Delft de Vermeer, un petit pan de mur jaune, qu’une page de Proust a élevé à la hauteur d’un mythe, est peut-être le détail le plus connu de la peinture occidentale. Qu’est-ce qui fascine dans l’art et dans l’écriture ? Quel est cet élément presque inaccessible qui les transcende et les rend éternels ? Dans ce livre, Daniel Kay explore librement ces questions à travers notamment les relations entre Proust et Vermeer. Il propose de nouveaux regards sur ce petit pan de mur jaune, et sur l’art en général.

 

Nicolas Ragonneau | Il Proustografo | Edizioni Clichy | 2022

Nicolas RAGONNEAU, Il Proustografo, trad. par Giuseppe Girimonti Greco et Ezio Sinigaglia, Florence, Edizioni Clichy, 29 novembre 2022.

 

Quanti libri ha venduto Proust? Dove scriveva? Cosa leggeva? Che viaggi ha fatto? Quali farmaci prendeva? Qual è la frase più corta – e la più lunga – della Recherche?
E tante, tante altre curiosità per scoprire tutto su questo fondamentale autore e la sua monumentale opera

Uno sguardo inedito su Proust a cento anni esatti dalla sua morte, in un incredibile lavoro di sintesi e illustrazione, con sorprendenti e dettagliatissimi grafici, mappe e dati che ne ripercorrono vita e opere Continuer la lecture de Nicolas Ragonneau | Il Proustografo | Edizioni Clichy | 2022

Momoko Fukuda | Les femmes tutélaires dans À la recherche du temps perdu | Honoré Champion | 2022

Momoko FUKUDA, Les femmes tutélaires dans À la recherche du temps perdu, Approche intertextuelle de la figure de la servante, Paris, Honoré Champion, 25 oct. 2022.

« Vivre, les serviteurs feront cela pour nous », dit Axël, héros éponyme de la pièce de Villiers de l’Isle-Adam. Une telle parole ne se serait jamais échappée de la bouche de Marcel Proust, qui avait besoin de leur présence pour vivre au plan matériel mais aussi pour vivre « la vraie vie » qu’est la littérature. Aussi était-il sensible à la présence d’êtres « humbles » chez d’autres écrivains.

Cette recherche centrée sur le thème de la servante analyse les traces de dissémination des imaginaires et des styles dans À la recherche du temps perdu, à partir des œuvres de Charles Baudelaire, Alphonse Daudet, Gustave Flaubert, Anatole France, des frères Goncourt, de Joris-Karl Huysmans, Pierre Loti, Anna de Noailles et John Ruskin.

Momoko Fukuda est maître de conférences à l’Université Keio (Tokyo).

Sodome et Gomorrhe 追憶似水年華IV 所多瑪與蛾摩拉 | Net and Books | 2022

追憶似水年華IV 所多瑪與蛾摩拉 (Sodome et Gomorrhe), trad. par 洪藤月 Pauline Hong, Net and Books, Taipei, 1er oct. 2022. 

 

Sodome et Gomorrhe, premier tome de la nouvelle traduction taiwanaise en chinois traditionnel.

 

《追憶似水年華》七卷猶如巍峨眾山,

第四卷《所多瑪與蛾摩拉》是至高主峰!

這是普魯斯特生前出版的最後一卷,

也是可以獨立閱讀的一卷!

” Les sept tomes de la Recherche sont comme de grandes montagnes, et le quatrième tome Sodome et Gomorrhe en est le sommet ! C’est le dernier volume publié du vivant de Proust, et celui qui peut être lu comme une partie autonome ! ” (trad. par Y. Zhao) Continuer la lecture de Sodome et Gomorrhe 追憶似水年華IV 所多瑪與蛾摩拉 | Net and Books | 2022

Thierry Marchaisse | Le théorème de Proust | Éditions Thierry Marchaisse | 20 oct. 2022

Thierry MARCHAISSE, Le théorème de Proust, Une cryptanalyse de la Recherche, Paris, Éditions Thierry Marchaisse, 20 oct. 2022.

 

Proust n’a cessé de répéter que la Recherche était une « démonstration ». Cependant il s’est toujours bien gardé d’expliquer ce qu’il voulait prouver, selon quelle méthode, et pourquoi il laissait curieusement dans l’ombre cet aspect de son œuvre, auquel il semblait tenir tant. 
 
Cet ouvrage est consacré à ces trois questions, prises sous un angle nouveau, d’ordre logico-cryptologique. Il montre que le récit de Proust est décryptable comme un raisonnement déductif, qui aboutit à un grand théorème final. Mais pour y accéder il faut se doter d’instruments appropriés, assez puissants pour craquer le code qui rend la démonstration proustienne aussi rigoureuse qu’imperceptible.
 
Une telle cryptanalyse de la Recherche transforme radicalement notre lecture de l’œuvre. Elle permet de résoudre le mystère de ce que Proust appelait sa « construction » et de comprendre comment et pourquoi son récit cache une dimension logique.

 

 

PEDRO CORRÊA DO LAGO | Marcel Proust, Une vie de lettres et d’images | Gallimard | 2022

Pedro CORRÊA DO LAGO, Marcel Proust, Une vie de lettres et d’images, Paris, Gallimard, 20 oct. 2022. 

Illustré par environ quatre cent cinquante documents, en grande majorité inédits, cet ouvrage présente l’un des plus importants fonds privés de lettres et de photos autour de Marcel Proust, constitué avec enthousiasme depuis plus de quarante ans par le collectionneur brésilien Pedro Corrêa do Lago, aujourd’hui désireux de partager ses trésors avec le plus grand nombre.
Cette nouvelle approche de l’univers proustien et ce parcours, à la fois surprenant et passionnant, permettent de retracer les grands moments de la vie de l’écrivain et d’évoquer des lieux où il a vécu. Ils dépeignent également les personnages les plus fascinants de son œuvre, grâce à de nombreux documents sur les membres de son entourage qui ont pu les inspirer.

Gérard Desanges | Marcel Proust et la politique | Classiques Garnier | 2022

Gérard DESANGES, Marcel Proust et la politique, Une conscience française, Paris, Classiques Garnier, 12 oct. 2022.

Éclairant un pan méconnu de la pensée de Marcel Proust, cette étude reconstitue son parcours intellectuel de la sphère familiale aux salons intellectuels. Sans être un militant politique, l’auteur s’est insurgé contre les scandales de la IIIe République ou la persécution de Dreyfus.

Thierry Laget | Proust et les arts | Hazan | 2022

Thierry LAGET, Proust et les arts, Paris, Hazan éd., 12 oct. 2022.

Écrit comme un récit, cet ouvrage envisage la vie et l’œuvre de Marcel Proust (1871-1922) par le prisme de ses goûts artistiques, des premiers pas du jeune homme en quête d’une vocation à ceux du romancier inventeur du peintre Elstir. Cette vaste culture esthétique, l’écrivain l’a constituée tout au long de sa vie, en fréquentant les galeries, les musées, les créateurs, et en visitant des villes d’art.
C’est à un voyage à travers les époques et les paysages que nous convie ce livre, autant qu’à une plongée dans À la recherche du temps perdu.
On y retrouve les œuvres que Proust a aimées, des fresques de Giotto à la Vue de Delft de Vermeer, mais aussi d’innombrables tableaux dissimulés, plus secrets, que Thierry Laget explore page après page, jusqu’aux traces d’Elstir, peintre mystérieux. N’était-il pas un peu Corot, un peu Manet ? ou Helleu ? Turner ? Whistler, Moreau, Monet, Renoir… ?