Tous les articles par Anne Simon

Responsable du programme "Animots"

Michel Damblant | Voyage botanique et sentimental du côté de chez Proust | Géorama | 2019

Michel DAMBLANT, Voyage botanique et sentimental du côté de chez Proust, Géorama, 2019
Michel Damblant, jardinier et paysagiste confirmé, auteur de plusieurs ouvrages dont les végétaux sont les héros, s’est plongé la littérature de Marcel Proust en y cueillant toutes les plantes épanouies au cœur de ses textes.
Continuer la lecture de Michel Damblant | Voyage botanique et sentimental du côté de chez Proust | Géorama | 2019

LINKs-series | « Marcel Proust » | n° 5-6 | janv. 2021

Proust par Nice art, pochoir, Belleville, Paris, 2019. Photo@Marion Dupuis

« Marcel Proust », LINKs-series , n° 5-6, janv. 2021.

  • Louis-José Lestocart
    Présentation de LINKs 5 et 6

L’idée de départ était de faire un dossier sur Marcel Proust. Quelqu’un du cru devait s’en charger. Mais face à son abandon, on s’en est occupé. Ce dossier a pu être réalisé sans trop d’encombre, et même assez vite, via l’aide précieuse de quelques personnes autorisées sur la question. Il en est bientôt ressorti onze articles écrits souvent par les meilleurs spécialistes (français et étrangers) de l’écrivain et qui ont été alors répartis en deux volets entre les numéros 5 et 6. Ces deux dossiers Proust 1 et 2 sont aussi illustrés par des photographies spécialement réalisées pour LINKs par l’artiste italien Dmitrije Roggero (déjà présent dans le numéro 3) en collaboration avec le sculpteur Fabrizio Amante.

  • Dossier Complexité et esthétique de Marcel Proust 1

    • Anne Simon
      Proust/Deleuze. Hors de soi : au commencement était le vertige
    • Francine Goujon
      La lecture des allusions chez Proust : une complexité programmée
    • Ilaria Vidotto
    • « Complexité ordonnée » et « complexité confuse » : les deux pôles de la phrase proustienne
    • Geneviève Henrot Sostero
      Écrire (d’)après Proust. Alain Satgé, Tu n’écriras point simple
    • Sjef Houppermans
      Mémé en vadrouille

Continuer la lecture de LINKs-series | « Marcel Proust » | n° 5-6 | janv. 2021

Bernard de Fallois, le proustien capital | Ed. de Fallois | 2021

 

Parution : 27/01/2021

Format :

pages

EAN :

Prix : EUR

“Bernard de Fallois, le proustien capital”

Éditions de Fallois

À l’approche des commémorations qui seront consacrées à Marcel Proust pour le centenaire de sa naissance, il n’est pas inutile de rappeler la contribution essentielle de Bernard de Fallois non seulement à la compréhension de son œuvre mais aussi à la diffusion de celle-ci.

À cet égard, l’heureuse expression de Madame Nathalie Mauriac Dyer – reprise ici en tête de la présente notice – n’est en aucune façon une hyperbole.

 

(lire la suite)

Téléchargez le fichier PDF

L’actualité proustienne | Centre de Recherches Proustiennes | Sorbonne nouvelle | 1er semestre 2021

Le CRP PROUST, animé par Mirelle Naturel, portera sur « L’actualité proustienne » (recherche et édition) au premier semestre 2021.

Il se déroulera en présentiel ou en distanciel, en fonction de la situation sanitaire, de 17h à 19h.

Le lieu sera précisé ultérieurement (Sorbonne ou Maison de la recherche de la Sorbonne nouvelle). Continuer la lecture de L’actualité proustienne | Centre de Recherches Proustiennes | Sorbonne nouvelle | 1er semestre 2021

CfP/AàC Marcel Proust : Contested Legacies | University of Chicago | 1er fév. 2021

Marcel Proust : Contested Legacies (University of Chicago, en ligne)

Appel à communication : date limite 1 février 2021

(Version française ci-dessous)

Marcel Proust: Contested Legacies (online conference), University of Chicago, May 14, 2021

Keynote speakers:
Prof. Hannah Freed-Thall, New York University
Prof. Isabelle Serça, Université Toulouse – Jean Jaurès

English version:

Marcel Proust’s In Search of Lost Time has slowly built its reputation as one of the most influential works of 20th-century French literature. The overwhelming tide of Proustian criticism started in the 70s has transformed this novel into a monument under whose shadow writers have long strived to find their place. The Abbé Mugnier said of Proust, after his death, “nul n’est moins mort que lui”. Indeed, Proust has been a haunting presence—a real literary revenant—for many writers of the 20th and 21st century.

Continuer la lecture de CfP/AàC Marcel Proust : Contested Legacies | University of Chicago | 1er fév. 2021

Anne Simon – Galia Yanoshevsky | Proust et le cri du lapin | Univ. Bar-Ilan | 14 déc. 2020

 

Anne Simon, Directrice de recherche au CNRS, « Décalages zoopoétiques : Proust et le cri du lapin »

« J’ai jamais vu une bête comme ça ; elle est morte sans dire seulement une parole, vous auriez dit qu’elle était muette. » Peu au courant du langage des bêtes, j’alléguai que le lapin ne criait peut-être pas, comme le poulet.

« Attendez un peu voir, me dit Françoise indignée de mon ignorance, si les lapins ne crient pas autant comme les poulets. Ils ont même la voix bien plus forte. » Continuer la lecture de Anne Simon – Galia Yanoshevsky | Proust et le cri du lapin | Univ. Bar-Ilan | 14 déc. 2020

Suzanne Guerlac | Proust, Photography, and the Time of Life: Ravaisson, Bergson, and Simmel | Bloomsbury | 2020

Suzanne Guerlac, Proust, Photography, and the Time of Life: Ravaisson, Bergson, and Simmel, Bloomsbury, 2020

Challenging traditional readings of Remembrance of Things Past, Suzanne Guerlac offers a unique angle on the text, arguing that Proust does not record the dead time of recollection, but the effervescent time of becoming and the complex vitality of the real as it was encapsulated by three philosophers contemporary with Proust, Felix Ravaisson, Henri Bergson and Georg Simmel. Continuer la lecture de Suzanne Guerlac | Proust, Photography, and the Time of Life: Ravaisson, Bergson, and Simmel | Bloomsbury | 2020

Marisa Verna | Proust, une langue étrangère | Classiques Garnier | 2020

 

Marisa Verna, Proust, une langue étrangère, Paris, Classiques Garnier, « Bibliothèque proustienne », 2020

Proust s’opposa de manière nette à l’idée d’une langue nationale « claire » par nature, dont l’ordonnance serait inhérente à la pensée elle-même. Ce livre interroge le style proustien du point de vue de sa théorisation et de la mise en œuvre d’une rhétorique sensorielle diffuse dans À la recherche du temps perdu.

Table des matières

Première partie : Contre la clarté

1. Proust et l’idéologie de la langue. Contre la clarté

2. Proust et l’art de la langue. La synonymie comme idolâtrie linguistique

3. Proust talmudique. Affaire Dreyfus et idéologie linguistique

4. « Le lac inconnu du langage ». Le rôle des registres linguistiques dans la Recherche du temps perdu

5. Melting in translation. Les mots du style en italien et en anglais

Deuxième partie : Pour une langue sensible

6. La synesthésie comme véhicule d’extase dans le Côté de chez Swann

7. Jouir des aubépines : sur quelques pages de Proust et la synesthésie

8. D’une chevelure odorante au temps de l’extase : sur des synesthésies proustiennes

9. Pour une langue sensible : écrire comme Baudelaire

10. Diversité des sens, unité sensible : dans la chair de l’écriture proustienne

11. Des mots mangeables: la gelée comme synecdoque du style dans le roman proustien

12.  Le vortex de l’espace dans l’écriture de Proust

13. Corps connaissant(s) et pensée matérielle chez Proust. Les sens du Temps

 

Musiques de Proust | C. Leblanc, F. Leriche, N. Mauriac dir. | Hermann | 2020

Musiques de Proust, Cécile Leblanc, Françoise Leriche, Nathalie Dyer dir., Paris, Hermann, 2020

Avec la collaboration de Mathias Auclair, Jérôme Bastianelli, Philippe Blay, Jean-Christophe Branger, Philippe Chardin, Stéphane Chaudier, Myriam Chimènes, Sylvie Douche, Michel Duchesneau, Uta Felten, Luc Fraisse, Marie Gaboriaud, Vincent Giroud, Francine Goujon, Cécile Leblanc, Françoise Leriche, Nathalie Mauriac Dyer, Arthur Morisseau, Anne Penesco, Akio Wada.

Musiques de Proust_Hermann : 4e de couverture et table des matières