Proust lecteur d’H. Bidou | L. Fraisse | Item | 16.03.15

Luc Fraisse « Le génie créateur de la guerre : Proust lecteur d’Henry Bidou »

École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris

Lundi 16 mars 2015, Salle des Résistants, 10h-13h
Dans le cadre du séminaire de recherche : “Fin d’un monde, fin d’une œuvre : Le Temps retrouvé“, organisé par Nathalie Mauriac Dyer (ITEM, CNRS-ENS) et Philippe Chardin (Université de Tours).

On méconnaît trop que, publié à titre posthume (1927), le dernier volume d’ Àla recherche du temps perdu est une œuvre composite : ses deux premiers chapitres avaient été conçus pour la série des Sodome et Gomorrhe (« Nouvel aspect de Robert de Saint-Loup », « M. de Charlus pendant la guerre : ses opinions, ses plaisirs ») et ont été composés bien après les derniers qui constituent la fin très tôt conçue du roman (« Matinée chez la princesse de Guermantes », « L’Adoration perpétuelle » « Le Temps retrouvé »). On réfléchira à l’entrelacs de ces temporalités : temps de la genèse, temps de l’Histoire, temps individuel et social. Le séminaire donnera également la parole à des spécialistes de littérature comparée, dans la perspective du programme de l’agrégation 2015.