EMILIO CAMPAGNOLI | La Normandie : les lieux de rencontre entre Proust et Monet | SOUTENANCE DE THÈSE | 28 JUIN 2022

Emilio CAMPAGNOLI soutiendra sa thèse de doctorat en littérature française
 
« La Normandie : les lieux de rencontre entre Proust et Monet »
 
Thèse dirigée par Margherita Amatulli, Piero Toffano et Thanh-Vân Ton-That
 
Codirecteur : Davide Vago
 
La thèse a été préparée dans le cadre d’un doctorat en cotutelle  Università degli Studi “Carlo Bo” Urbino et Université Paris-Est SUP.
 
La soutenance aura lieu le 28 juin à 14h30 à l’adresse suivante :
 
      Biblioteca della Scuola di lingue di Urbino, Palazzo Petrangolini,
      Piazza Rinascimento 7, Università degli Studi “Carlo Bo” Urbino 
 
                       et à distance sur la plateforme Zoom.

 

 

La soutenance sera publique.

 
Jury :
 
Mme Thanh-Vân Ton-That, Professeure, Université Paris-Est Créteil
Mme Margherita Amatulli, Professeure, Università “Carlo Bo” Urbino
M. Davide Vago, Professeur, Università Cattolica del Sacro Cuore Brescia
Mme Kirsten Von Hagen, Professeure, Universität Gießen
Mme Sylvie Camet, Professeure, Université de Lorraine
M. Giulio Iacoli, Professeur, Università di Parma

Rapporteurs : 
 
Mme Susan Harrow, Professeure, University of Bristol 
M. Michel Erman, Professeur, Université de Bourgogne
 
Résumé : 
 
Marcel Proust, Claude Monet et la Normandie sont les sommets d’un triangle représentant le point central de cette thèse. À la recherche du temps perdu et les autres textes de Proust ont maintes références directes et indirectes aux oeuvres de Monet. Il est notoire que Proust était un amateur de peinture et un estimateur du mouvement impressionniste. 
 
Dans notre travail, la Normandie est donc considérée comme le point de rencontre privilégié entre les deux auteurs et les modalités auxquelles ceux-ci recourent pour représenter le lieu seront analysées à travers l’examen des principaux exemples d’ekphrasis proustiennes de certains tableaux « normands » de Monet ainsi que des descriptions des mêmes paysages naturels et anthropiques de la région où ont vécu les deux artistes. Cet examen est mené en utilisant le concept du Génie du Lieu, à savoir une méthode d’analyse de géographie littéraire de Michel Butor revue par Michel Collot. La catégorie de la polysensorialité a été empruntée à la Géocritique de Bertrand Westphal, une caractéristique que l’on retrouve souvent aussi bien chez Proust que dans la critique artistique de Monet.
 
Pour ce qui est des oeuvres de Monet, on s’est penché principalement sur la critique artistique de l’époque de manière à travailler avec les textes que très probablement Proust aussi avait lus. En outre, il a été fondamental de comparer les passages sélectionnés avec les autres références principales de la littérature française représentant le paysage normand. 
 
Le but de cette thèse est de déterminer le rôle de la Normandie aussi bien chez Proust que chez Monet et d’établir dans quelle mesure cette région appartient au patrimoine culturel français et peut-être aussi à celui du monde occidental.


Citer ce billet
davidevago (2022, 24 juin). EMILIO CAMPAGNOLI | La Normandie : les lieux de rencontre entre Proust et Monet | SOUTENANCE DE THÈSE | 28 JUIN 2022. Proust au croisement des disciplines. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/syfo