Anne Simon | Trafics de Proust | Les Chemins de la philosophie | prod. Adèle Van Reeth | France Culture | 5 avril 2022

Que se passe-t-il quand des penseurs aussi géniaux que Merleau-Ponty, Sartre ou Deleuze se confrontent à un romancier comme Proust ? Est-ce en “trafiquant” avec autrui que l’on devient philosophe ?

Marcel Proust, dans les années 1910
Marcel Proust, dans les années 1910 Crédits : Hulton ArchiveGetty

Lorsqu’on lit Proust, on le transforme, on se l’approprie, car il y a chez cet auteur une ouverture indéfinie du sens…
Chacun trafique donc son Proust.
Comment les grands penseurs et philosophes des années 60 ont-ils fait commerce avec Proust, pour en faire du mauvais vin, ou encore du nectar ?

L’invitée du jour :

Anne Simon, directrice de recherche au CNRS, rattachée au centre République des Savoirs à l’École normale supérieure où elle anime le Pôle Proust et le carnet de zoopoétique Animots dédié à l’animalité dans les arts et la littérature.

Une psyché polymorphe propice au trafic !

“Proust est un auteur qui se prête au trafic parce qu’on est dans une psyché, dans un “je” ‘”Longtemps, je me suis couché de bonne heure”), mais un “je” poreux, ouvert, multiforme, polymorphe. Le narrateur se transforme en femme dans le rêve dès la première page d’À la recherche du temps perdu, il se transforme en un livre d’histoire, il se transforme en une église, il se transforme en un animal, en un homme préhistorique… Donc il y a cette idée que cette psyché est traversée par l’ensemble des modalités de l’être.”
Anne Simon

Texte lu par Guillaume Gallienne :

  • Maurice Merleau-Ponty, Le visible et l’invisible, éditions Gallimard collection Tel, 1964, pages 195-197

Sons diffusés :

  • Archive de Jean-Paul Sartre, Autoportrait à 70 ans, 01 juillet 1975
  • Extrait de la série Sur écoute (The Wire), Saison 1, Episode 1, créée par David Simon, diffusée sur HBO, 2002
  • Chanson de Velvet Underground, I’m Waiting For The Man
  • Entretiens avec Maurice Merleau-Ponty, 29 mai 1959
  • Sartre par lui-même, film documentaire d’Alexandre Astruc et Michel Contat, 1976
  • Proust, À la recherche du temps perdu, Tome 1, Du côté de chez Swann, chapitre 1 : Combray, 1913, lu par André Dussollier
  • Adèle Van Reeth lit un extrait de Sartre, Les mots
  • L’Abécédaire de Gilles Deleuze, S comme style, film documentaire produit par Pierre-André Boutang, entretiens réalisés par Claire Parnet en 1988-1989

Bibliographie


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Anne Simon (5 avril 2022). Anne Simon | Trafics de Proust | Les Chemins de la philosophie | prod. Adèle Van Reeth | France Culture | 5 avril 2022. Proust au croisement des disciplines. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/syfd