L’énigmatique secrétaire de Marcel Proust | L’Harmattan | 2021

Gilles Desmons, L’énigmatique secrétaire de Marcel Proust, L’Harmattan, 2021

Pourquoi en 1925 Alec Ralph Hobson publie-t-il à Londres A Tribute to the Memory of a Friend ? Pourquoi Marcel Proust a-t-il donné les textes reproduits dans le Tribute à Michael, son secrétaire ? Pourquoi, dix ans plus tard, Marthe Proust brûle-t-elle les manuscrits de son encombrant beau-frère ? Comment se fait-il qu’Henri Lefebvre, libraire du faubourg Saint-Honoré, parvint alors à tant en sauver, dont il vendra une partie cette même année au collectionneur Jacques Guérin, puis des années plus tard à Philip Kolb, l’éditeur de la correspondance de Proust ? Cette enquête suggère des réponses à toutes ces questions et à bien d’autres.

Préface de Luc Fraisse

Enquête inédite, le même livre sera parcouru avec passion par le lecteur assidu de Proust, qui veut en savoir davantage sur tout ce qui concerne Proust. Ce lecteur est circonspect : il a peur d’être trompé, et pourtant ce qu’il découvre prolonge partout ce qu’il savait. Les fiches invoquées de la Bibliothèque nationale figurent bien dans le catalogue de la BnF. Le récit des événements repose sur des faits identifiables et vérifiables. N’ayons pas toujours peur de la part de nouveauté nécessairement contenue dans les découvertes. Et n’ayons pas peur non plus des connaissances qui s’acquièrent par le pur plaisir de la lecture.

« L’histoire d’un roman est un roman », écrivait, de Proust et de La Recherche, Bernard de Fallois. La postérité de Proust est aussi un roman : c’est ce que nous découvre le présent livre. Il se lit comme un roman, parce qu’il a été écrit comme un roman.