Yasué Kato | L’Évolution de l’univers floral chez Proust | Champion | 2019

Yasué Kato, L’Évolution de l’univers floral chez Proust. De La Bible d’Amiens à La Recherche du temps perdu, Paris, Honoré Champion,  “Recherches proustiennes”, 2019.

À la recherche du temps perdu est irisé par d’innombrables images florales profondément enracinées dans la philosophie esthétique de l’auteur. Alors que les fleurs appartiennent à la réalité tangible, elles ont aussi des sœurs imaginaires reproduites dans diverses œuvres d’art. C’est au cours de la traduction de La Bible d’Amiens qu’apparaît la définition de l’« idolâtrie », penchant intellectuel qui consiste à recourir aux interprétations de grands maîtres. Pendant des années consacrées à son roman Proust se bat sans cesse contre l’influence de Ruskin afin de pouvoir aimer avec sincérité la beauté des fleurs. Des remaniements divers procèdent par tâtonnements dans ses manuscrits.

Yasué Kato enseigne la littérature française à l’Université de Nagoya.

TABLE DES MATIÈRES
Nota bene . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Liste des abréviations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Introduction : Fleurs de Proust : entre la sensualité naturelle
et la beauté artistique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

PREMIÈRE PARTIE
LA GENÈSE DE L’ESTHÉTIQUE DE PROUST
DANS LA PRÉFACE DE LA BIBLE D’AMIENS
Chapitre I. Historique de la préface de La Bible d’Amiens . . . . . . . 17
1. L’avant-propos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Les notes du traducteur et la théorie des mémoires . . . . . . . . . . . 18
Ruskin et Rembrandt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Les quatre catégories des notes du traducteur . . . . . . . . . . . . . . . 21
2. Notre-Dame d’Amiens selon Ruskin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
La métaphore des cadeaux du nouvel an . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Chardin et Rembrandt . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Ruskin et l’idolâtrie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Les cathédrales de Monet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
3. John Ruskin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25
De Moreau à Ruskin : les musées qui entretiennent une
gloire posthume . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
L’universalité de l’esprit de Ruskin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Ruskin métaphore du musée : l’écriture et la peinture . . . . . . . . . 33
La sincérité de l’esthétique de Ruskin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
4. P.-S. : L’idolâtrie de Ruskin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35

Chapitre II. La conception artistique de Modern Painters . . . . . . . 43
1. L’étymologie grecque et Aristote . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
2. L’« esthétique » de Ruskin et la tradition anglaise . . . . . . . . . . . 45
3. Ruskin face à la philosophie allemande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
4. La théorie « esthétique » et les écrivains français . . . . . . . . . . . . 50
La définition du terme « esthétique » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
La « theoria » et la contemplation de la nature . . . . . . . . . . . . . . 54

DEUXIÈME PARTIE
DE LA VIERGE DORÉE D’AMIENS À GILBERTE :
LA NAISSANCE DE L’HÉROÏNE ENTOURÉE D’AUBÉPINES
Chapitre I. Le texte génétique / transgénérique : la préface
de La Bible d’Amiens comme matrice de À la recherche du
temps perdu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
1. Le dossier de La Bible d’Amiens dans le fonds Proust
de la BnF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
2. La préface de La Bible d’Amiens : de la traduction à l’écriture
individuelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
3. Les brouillons de la préface : un laboratoire ouvert au futur
roman . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
La Vierge dorée et La Joconde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
La basilique Saint-Marc de Venise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
La mémoire involontaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70

Chapitre II. La Vierge Dorée d’Amiens et sa haie d’aubépines . . . 73
1. Sont-ce des aubépines ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
2. Où sont les fleurs ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
3. Où est le siège véritable de la Madone ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80
4. Les aubépines « imaginaires » d’Amiens et la création
romanesque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82

Chapitre III. Aubépines et artistes dans « Combray » . . . . . . . . . . 87
1. La sensualité des fleurs : des images féminines . . . . . . . . . . . . . 88
2. L’essai de décrire des fleurs : des images des arts . . . . . . . . . . . 89
3. La découverte de la beauté des fleurs : les artistes dans
À la recherche du temps perdu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90

Chapitre IV. Un dessin de Vinci et la chevelure de Gilberte
dans « Autour de Mme Swann » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93
1. La violette de Vinci : la question des sources . . . . . . . . . . . . . . 93
2. La fleur de Mona Lisa : le chef d’oeuvre retrouvé dans le
salon de Swann . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
3. La fleur d’idolâtrie : à l’ombre de Ruskin et de Montesquiou . . . 97

TROISIÈME PARTIE
LES FLEURS DE L’ATELIER D’ELSTIR
ET LES PEINTRES IMPRESSIONNISTES
Chapitre I. Elstir et Manet : les natures mortes dans
À la recherche du temps perdu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 103
1. La botte d’asperges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
2. Des fleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105
3. Des objets de table . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107

Chapitre II. Elstir et Whistler. Le chapeau de Miss Sacripant :
esquisses littéraires et picturales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113
1. Les esquisses de l’écrivain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114
2. Proust et Whistler . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117
3. Les esquisses du peintre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118

Chapitre III. Elstir et Monet : les deux peintres dans les brouillons
de « Combray » en 1909 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121
1. Le peintre et l’église . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121
2. Les « cathédrales » de Monet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122
3. Le collectionneur de Monet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
4. Le peintre et des nymphéas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125
5. Elstir, peintre de fleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125
6. Les nymphéas de mer : les marines d’Elstir . . . . . . . . . . . . . . . 126

Chapitre IV. Les fleurs d’Elstir : la dernière oeuvre du peintre
et sa leçon de sensualité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129
Pourquoi un tableau de fleurs ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130
Quelles fleurs Elstir peint-il ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131
1. La genèse de l’épisode du tableau de fleurs . . . . . . . . . . . . . . . 131
Cahier 64 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131
Cahier 34 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132
Les épreuves Gallimard de 1918 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133
2. La sexualité des fleurs : les orchidées de la duchesse
de Guermantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134
3. Fleurs de luxe et d’élégance : les orchidées de Mme Swann . . . . 136
4. Albertine et les orchidées : le motif de l’homosexualité
et le thème de l’élégance dans La Prisonnière . . . . . . . . . . . . . 137

QUATRIÈME PARTIE
LES JEUNES FILLES EN FLEURS ET LA NAISSANCE
D’UN ARTISTE
Chapitre I. L’imaginaire du héros et les couleurs de
Leconte de Lisle : la sensualité et l’amour dans le Cahier 64 . . . . 143
1. L’étude thématique de Leconte de Lisle . . . . . . . . . . . . . . . . 145
La poésie des sensations physiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146
La sensation de la hauteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146
2. Leconte de Lisle et la mémoire involontaire . . . . . . . . . . . . . . 148
3. Leconte de Lisle et Combray dans le Cahier 64 . . . . . . . . . . . . 148
4. Leconte de Lisle et les jeunes filles en fleurs . . . . . . . . . . . . . . 149
5. Les jeunes filles et les roses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150. Contraste entre la chaleur lumineuse et la fraîcheur . . . . . . . . . 152
7. Les jeunes filles à Querqueville et Gilberte . . . . . . . . . . . . . . 154
8. Les jeunes filles et la duchesse de Guermantes : des rêveries
onomastiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155
9. Le thème pictural dans le Cahier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156
10. Un autre thème pictural : un dessin de Proust . . . . . . . . . . . . 157

Chapitre II. Les portraits impressionnistes des jeunes filles en fleurs :
la présentation et l’annotation du Cahier 34 . . . . . . . . . . . . . . . . 159
1. Elstir et les jeunes filles en fleurs dans le Cahier 34 . . . . . . . . . 160
2. Les marines impressionnistes et l’apparition des nymphes . . . . . 160
3. Les métaphores de la mer et de la nature dans les portraits
des jeunes filles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161
4. Les rêveries onomastiques et l’amour du héros . . . . . . . . . . . . 163
5. Les impressions et l’écriture : vacillation, foisonnement,
métamorphose . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164

Chapitre III. Le charme passager des jeunes filles du peuple :
ajouts du Cahier 34 à la lumière du Carnet 2 et du Cahier 54 . . . 171
1. Les conditions sociologiques de l’amour du héros . . . . . . . . . . 172
2. La localisation des notes en question dans le récit . . . . . . . . . . 173
3. La maison de passe et Venise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174
4. Paris, Balbec et Venise : lieux de rencontres avec des
jeunes filles du peuple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 175
Carnet 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 175
Cahier 54 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177

Chapitre IV. Le sommeil d’Albertine : la fleur cueillie et le thème
de la mort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181
1. Albertine endormie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 182
2. L’agonie de la grand-mère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183
3. Comparaison entre les deux épisodes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184
La position du corps de la femme aimée dans l’imaginaire
de Proust . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185
La respiration des dormeuses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185

Chapitre V. La mort maternelle et le souvenir de l’art médiéval . 187
1. L’âme de la Vierge portée par l’ange . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189
2. Les études postérieures sur les anges et l’âme de Marie . . . . . . 192
3. L’âme de Marie et le souvenir de la mère . . . . . . . . . . . . . . . . 194
Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197

Annexes
1. Les manuscrits de la préface de La Bible d’Amiens
(NAF 16617) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201
2. Tableau de concordance : le chapitre IV de L’Esthétique
anglaise de Joseph Milsand et « John Ruskin » de Proust . . . . . 206
3. Tableau de fleurs d’Elstir : liste des avant-textes et leur
datation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 208
4. Tableau de concordance : le sommeil d’Albertine et l’agonie
de la grand-mère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 208
Bibliographie utilisée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 209
Index des noms de personnes et de personnages . . . . . . . . . . . . . 217
Index des noms de lieux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 221
Index des thèmes et notions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 223
Table des matières . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 229