Marcel Muller | Les Voix narratives dans la Recherche du temps perdu | Droz | 2019

Les Voix narratives dans la Recherche du temps perdu
Avant-propos de Geneviève HENROT SOSTERO

Droz, collection Courant critique, 2019

Depuis leur parution en 1965, Les Voix narratives n’ont cessé de constituer une lecture incontournable de la critique proustienne. L’essai pose les fondements de toute réflexion centrée sur les questions narratologiques du point de vue et de l’énonciation, sur l’architecture temporelle de la diégèse et sur les principes sous-jacents à la construction du roman. Bien des observations aiguës et pertinentes soulevées par l’auteur deviendront, dans les décennies suivantes et jusqu’à nos jours, l’objet de féconds et savants approfondissements. L’auteur prévoit à plusieurs reprises l’intérêt de l’exploitation des dossiers de genèse, annonçant ainsi la grande entreprise de l’équipe Proust de l’ITEM autour des brouillons de Proust. L’étoffe humaniste de l’auteur, formé à la philosophie et à la philologie, mais très influencé par un structuralisme alors naissant dans les sciences humaines, fait de sa propre voix un « sésame » à plusieurs discours disciplinaires.

Table des matieres Marcel Muller

http://www.droz.org/fr/livre/?DZOI=260019006753