E. Ladenson | L’école de l’amitié | ENS | 9 janv. 2017

Séminaire « Le champ proustien (2): De l’amour », organisé par N. Mauriac Dyer et Ph. Chardin
Lundi 9 janvier 2107, 10h-12h30, , ENS, 29, rue d’Ulm 75005 Paris, salle 235Bmarie_pape_carpantier_pfElisabeth Ladenson : « L’école de l’amitié »
Pourquoi l’expérience de l’école disparaît entre Jean Santeuil et la Recherche, et le rôle de l’amitié dans cette question.

Séminaire « De l’amour » : Proust a critiqué dans Jean Santeuil l’importance selon lui excessive que Stendhal avait accordée à l’amour, mais les représentations de l’amour et de la jalousie et les discours tenus sur eux occupent une place considérable dans ses propres livres. Ses biographes se sont abondamment penchés quant à eux sur sa vie sentimentale et sexuelle. Les approches psychanalytiques et psychocritiques, qui se perpétuent sous différentes formes, ont représenté durant les années 1960-70 l’une des principales approches  de son œuvre. Depuis plus d’une décennie les Gender Studies ont jeté un éclairage nouveau sur la vision proustienne du sexe et du genre, de même que la théorie des émotions dans leur articulation à la question morale. C’est l’ensemble de ce vaste champ que le séminaire tentera d’aborder et de réévaluer, en accueillant notamment le biographe américain William C. Carter, et Jean-Yves Tadié à propos de l’édition des placards corrigés d’ « Un amour de Swann ».