P. Moret-Jankus | Race et imaginaire biologique chez Proust | Classiques Garnier | 2016

Pauline Moret-Jankus, Race et imaginaire biologique chez Proust, Paris, Classiques Garnier, “Bibliothèque proustienne”, 2016pmkms01b

L’œuvre de Proust tisse un écheveau de thèmes issus d’un imaginaire biologique. Il permet à Proust de mettre en scène la tension entre identités de groupe et aspiration à une loi universelle. Cet imaginaire biologique nourrit la représentation littéraire de la multiplicité de l’identité personnelle.


Table des matières

Proust’s work weaves together a complex set of themes born of a biological imagination. This enables Proust to represent the tension between group identities and aspiration to a universal law. This biological imagination contributes to the literary portrayal of the manifold nature of personal identity.
Table of contents

 



Citer ce billet
Anne Simon (2016, 1 décembre). P. Moret-Jankus | Race et imaginaire biologique chez Proust | Classiques Garnier | 2016. Proust au croisement des disciplines. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/syb0