Tous les articles par Anne Simon

Responsable du programme "Animots"

Traduire la sonorité dans l’œuvre proustienne|Université Nanterre|25-26 juin 205

 

William Michael Harnett, Music et littérature

Traduire la sonorité dans l’œuvre proustienne

Colloque international — 25-26 juin 2015 — Université de Paris Ouest Nanterre

(English version below)

Pour Proust, la traduction est intrinsèque à la création littéraire et sa conception rythmique et musicale du langage littéraire en fait une langue elle-même étrangère. Que se passe-t-il alors en traduisant Proust, et, plus particulièrement, qu’est ce que la pratique de la traduction révèle de la pensée du rapport entre son et langage, entre phonè et écriture, qui y est à l’œuvre ? Réunissant critiques littéraires et traducteurs de l’œuvre proustienne, ce colloque prendra appui sur les traductions de langue anglaise d’À la recherche du temps perdu afin d’explorer à de nouveaux frais le rôle perturbateur que joue la sonorité en tant qu’élément qui fait vaciller les distinctions entre l’« original » et l’écho qui en est la traduction, entre le texte de « départ » et d’« arrivée », entre silence, bruit, musique et langage, et, enfin, entre expérience, représentation et mémoire.

Continuer la lecture de Traduire la sonorité dans l’œuvre proustienne|Université Nanterre|25-26 juin 205

AàC|Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes|UPEC

livre ProustAppel à communications pour le 30/01/2015 : Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes, 3 séances et un colloque

Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes, 3 séances et un colloque

Présentation et appel à communications

Après le programme « Proust dans la recherche comparatiste, bilan et nouvelles perspectives » dirigé par Karen Haddad et Vincent Ferré en 2006-2009 – trois journées d’étude à Paris 10 Nanterre et Paris 13, suivies du colloque « Proust : Dialogues critiques » (2009, en ligne sur Fabula) – puis le programme franco-hollandais dirigé par Karen Haddad et Franc Schuerewegen (colloques et journées à Paris 10 Nanterre, Anvers et Nimègue) avec la collaboration de V. Ferré, en 2010-2013, des doctorants de l’équipe « Lettres, Idées, Savoirs » (LIS, EA 4395) de l’université Paris Est (UPEC) lancent un programme associant un séminaire doctoral en 3 volets et un colloque, autour de Proust et le roman moderne, dans une perspective comparatiste :

Continuer la lecture de AàC|Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes|UPEC

S. Basch, Rastaquarium, Marcel Proust et le « modern style »|Brepols, 2014

Sophie Basch, Rastaquarium, Marcel Proust et le « modern style ». Arts décoratifs et politique dans « A la recherche du temps perdu », Turnhout, Brepols, « Le Champ proustien », 2014

Proust n’a manifesté que bien peu d’intérêt pour les arts décoratifs de son temps, mais son œuvre ponctuée d’aquariums est marquée par le « style sous-marin » caractéristique de l’Art nouveau. Les « bibliothèques vitrées » de la chambre de Balbec ― dans lesquelles Georges Poulet voyait le symbole de l’unité de l’œuvre ― se révèlent d’authentiques témoins du « modern style ». Mais qu’est-ce que le « modern style » ? L’expression, qui revient cinq fois dans À la Recherche du temps perdu, n’avait jamais vraiment été élucidée. Contrairement à une idée reçue, ce n’est en rien le nom anglais de l’Art nouveau. Cet anglicisme bien français désigne un renouveau international des arts décoratifs qui, mêlant esthétique et idées sociales, fascine et inquiète… Proust a parfaitement perçu et discrètement mis en valeur l’inspiration cosmopolite et « rastaquouère » d’un courant artistique dont le bref épanouissement coïncide avec les années de l’affaire Dreyfus. Enrichi d’une vaste iconographie, entièrement originale, fourmillant de trouvailles et d’identifications nouvelles, Rastaquarium fait revivre une époque dont l’écrivain a su capter l’essentiel. Toujours abordée de façon fragmentaire, la question des arts décoratifs dans la Recherche n’avait jamais été traitée dans son ensemble, seule manière de saisir les réseaux de correspondances si chers à Proust.

Continuer la lecture de S. Basch, Rastaquarium, Marcel Proust et le « modern style »|Brepols, 2014

Lire et relire Proust|A. Compagnon dir.|2014

Cocteau Proust taille moyenne

Lire et relire Proust, Antoine Compagnon dir., Nantes, Cécile Defaut Éditions, 2014.

Présentation de l’éditeur :

Le cours et le séminaire que j’ai donnés au Collège de France en 2013 souhaitaient célébrer le centenaire de la publication de Du côté de chez Swann d’une manière quelque peu différente, ou décalée, en revenant, d’une part, au texte et à la façon dont il a pu être reçu au moment même de sa publication et, d’autre part, en demandant à des lecteurs non spécialistes de Proust, mais passionnés par son œuvre, et venus d’horizons très divers, de parler de leur lecture d’À la Recherche du temps perdu. Il s’agissait d’évoquer quelques-unes des manières dont ce livre a pu accompagner des vies de lecteurs, en mesurant sa contribution à des trajectoires personnelles et professionnelles très variées et de voir comment des pages, des personnages ou des thèmes ont touché autant d’individualités.

Au croisement de chacune des lectures rassemblées dans ce volume, se dessine une Recherche du temps perdu aux contours labiles où la musique, la politique, l’art, la vie de famille, ou bien encore l’amitié, voisinent tout autant qu’ils illustrent la richesse et la profusion d’une œuvre incessamment lue et commentée. (A. C.)

Continuer la lecture de Lire et relire Proust|A. Compagnon dir.|2014