AàC|Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes|UPEC

livre ProustAppel à communications pour le 30/01/2015 : Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes, 3 séances et un colloque

Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes, 3 séances et un colloque

Présentation et appel à communications

Après le programme « Proust dans la recherche comparatiste, bilan et nouvelles perspectives » dirigé par Karen Haddad et Vincent Ferré en 2006-2009 – trois journées d’étude à Paris 10 Nanterre et Paris 13, suivies du colloque « Proust : Dialogues critiques » (2009, en ligne sur Fabula) – puis le programme franco-hollandais dirigé par Karen Haddad et Franc Schuerewegen (colloques et journées à Paris 10 Nanterre, Anvers et Nimègue) avec la collaboration de V. Ferré, en 2010-2013, des doctorants de l’équipe « Lettres, Idées, Savoirs » (LIS, EA 4395) de l’université Paris Est (UPEC) lancent un programme associant un séminaire doctoral en 3 volets et un colloque, autour de Proust et le roman moderne, dans une perspective comparatiste :

Continuer la lecture de AàC|Séminaire doctoral : Proust et le roman moderne, perspectives comparatistes|UPEC

S. Basch, Rastaquarium, Marcel Proust et le « modern style »|Brepols, 2014

Sophie Basch, Rastaquarium, Marcel Proust et le « modern style ». Arts décoratifs et politique dans « A la recherche du temps perdu », Turnhout, Brepols, « Le Champ proustien », 2014

Proust n’a manifesté que bien peu d’intérêt pour les arts décoratifs de son temps, mais son œuvre ponctuée d’aquariums est marquée par le « style sous-marin » caractéristique de l’Art nouveau. Les « bibliothèques vitrées » de la chambre de Balbec ― dans lesquelles Georges Poulet voyait le symbole de l’unité de l’œuvre ― se révèlent d’authentiques témoins du « modern style ». Mais qu’est-ce que le « modern style » ? L’expression, qui revient cinq fois dans À la Recherche du temps perdu, n’avait jamais vraiment été élucidée. Contrairement à une idée reçue, ce n’est en rien le nom anglais de l’Art nouveau. Cet anglicisme bien français désigne un renouveau international des arts décoratifs qui, mêlant esthétique et idées sociales, fascine et inquiète… Proust a parfaitement perçu et discrètement mis en valeur l’inspiration cosmopolite et « rastaquouère » d’un courant artistique dont le bref épanouissement coïncide avec les années de l’affaire Dreyfus. Enrichi d’une vaste iconographie, entièrement originale, fourmillant de trouvailles et d’identifications nouvelles, Rastaquarium fait revivre une époque dont l’écrivain a su capter l’essentiel. Toujours abordée de façon fragmentaire, la question des arts décoratifs dans la Recherche n’avait jamais été traitée dans son ensemble, seule manière de saisir les réseaux de correspondances si chers à Proust.

Continuer la lecture de S. Basch, Rastaquarium, Marcel Proust et le « modern style »|Brepols, 2014

Lire et relire Proust|A. Compagnon dir.|2014

Cocteau Proust taille moyenne

Lire et relire Proust, Antoine Compagnon dir., Nantes, Cécile Defaut Éditions, 2014.

Présentation de l’éditeur :

Le cours et le séminaire que j’ai donnés au Collège de France en 2013 souhaitaient célébrer le centenaire de la publication de Du côté de chez Swann d’une manière quelque peu différente, ou décalée, en revenant, d’une part, au texte et à la façon dont il a pu être reçu au moment même de sa publication et, d’autre part, en demandant à des lecteurs non spécialistes de Proust, mais passionnés par son œuvre, et venus d’horizons très divers, de parler de leur lecture d’À la Recherche du temps perdu. Il s’agissait d’évoquer quelques-unes des manières dont ce livre a pu accompagner des vies de lecteurs, en mesurant sa contribution à des trajectoires personnelles et professionnelles très variées et de voir comment des pages, des personnages ou des thèmes ont touché autant d’individualités.

Au croisement de chacune des lectures rassemblées dans ce volume, se dessine une Recherche du temps perdu aux contours labiles où la musique, la politique, l’art, la vie de famille, ou bien encore l’amitié, voisinent tout autant qu’ils illustrent la richesse et la profusion d’une œuvre incessamment lue et commentée. (A. C.)

Continuer la lecture de Lire et relire Proust|A. Compagnon dir.|2014

Pôle Proust|Puissance philosophique du romanesque proustien|17.12.2014

« Puissance philosophique du romanesque proustien », A. Simon, 17 décembre 2014

Mercredi de 15 h à 17 h (salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris)

Dans le cadre du séminaire EHESS animé par Barbara Carnevali « Une esthétique sociale de la modernité : Georg Simmel et Marcel Proust, 2 », Mention « Théorie et pratique du langage et des arts ».

543px-Romain_Coolus_Vuillard
Crédit image: Par Édouard Vuillard, Portrait de Romain Coolus, 1906 (Musée d’Orsay) [Public domain], via Wikimedia Commons

Audrey Cerfon

 

 

Audrey Cerfon, doctorante, Université de Genève/Fonds National Suisse : au CRAL entre janvier et décembre 2015.

Audrey Cerfon, Doctorate Candidate, Université de Genève/Fonds National Suisse, CRAL, January – December 2015.

Erika Fülöp

Portrait Erika Fülöp

Erika Fülöp, en post-doctorat à la Fondation Alexander von Humboldt, Université de Hambourg : au CRAL entre octobre 2014 et mars 2015.

Erika Fülöp, postdoctoral researcher at the Alexander von Humboldt Foundation, University of Hamburg, CRAL, October 2014 – March 2015.

Pôle Proust | Attaquer la langue : la linguistique à l’épreuve de Proust | 8.01.2015

Cycle « Proust : la pensée, l’émotion, l’écriture »
Deuxième journée, 8 janvier 2015

Attaquer la langue : la linguistique à l’épreuve de Proust
organisée par Anne Simon

CRAL-EHESS, Salle Lombard, 10h30-13h

Vidéo ici

Anne Simon, Présentation, et Marisa Verna (Université catholique de Milan), « Idéologie linguistique et “question juive” dans la Recherche »

Erika Fülöp (Fondation Alexander von Humboldt), « Écrire l’imparfait, parfaire l’écriture : Proust compositeur »

Marion Carel (EHESS), « L’argumentation intérieure »

Continuer la lecture de Pôle Proust | Attaquer la langue : la linguistique à l’épreuve de Proust | 8.01.2015

Cycle Proust : la pensée, l’émotion, l’écriture

15PROUST1_SPAN-superJumbo

Le cycle de journées d’étude « Proust : la pensée, l’émotion, l’écriture », pris en charge par Anne Simon, a pour objectif d’analyser les relations entre production cognitive et expérience esthétique et émotionnelle.

Première journée « Proust, une pensée sensible » co-organisée par Philippe Roussin, Michael Sheringham et Anne Simon, Maison Française d’Oxford : interventions de Nathalie Aubert, Edward Hugues, Nathalie Mauriac, Anne Simon, Jean-Yves Tadié, Adam Watt et Jennifer Yee (vidéos ici), Oxford, 22 novembre 2013.

Deuxième journée en cours de programmation : 2016.

Marcel Proust : Portrait souvenir

Portrait de Marcel Proust

Une émission de Roger Stéphane
avec le concours de Roland Darbois
et les témoignages de :
François Mauriac, Jean Cocteau, Paul Morand, madame Paul Morand, Daniel Halévy, Jacques de Lacretelle, le duc de Gramont, Emmanuel Berl, madame Céleste Albaret.
Textes dits par Jean Negroni
Directeur de la photographie : Roger Dormoy
Cameramen : René Versini, Daniel Butteau
Script : Yolande Maurette
Prise de son : Michel Duran
Montage : Pierre Alaux
Assistants-réalisateurs : Bernard Corre, Reynald Lampert